1. L'ESCLAVE SEXUELLE DU CENTURION


    Datte: 15/09/2020, Catégories: BDSM / Fétichisme Lesbienne Première fois Auteur: Lilly77777

    ... plus totale , j'en avais des nausées de stress, carrement !
    
    Nous sommes donc arrivées sur cette autre île , qui ressemblait dés lors a un vrai campemant militaire avec toutes ses tentes de tissus dressées , ses armes posées a même le sol, ce feu de camps , des soldats habillés de rouge sous une armure métalisée qui ne cessaient de faire des allées et venues... ce qui ne me rassurait absolument pas.
    
    Il m'emméne dans sa tente qui etait d'ailleurs la plus grande de toutes.
    
    Il dit a son medecin :
    
    "J'aurais besoin que vous examinez ma trouvaille du jour , pour m'assurer de sa bonne santé"
    
    Je me suis retrouvée par la suite seule avec lui ,il regardais le fond de ma bouche, les dents, testais mes reflexes , mais ne s'est pas géné pour me faire des attouchement non conventionnés telle que de soupeser ma poitrine, me tater les seins , et il a même fouillé ma chatte ,ce qui me faisait hyper mal ...
    
    Lorsqu'il est reparti , le centurion est venu me revoir dans la tente aprés avoir discuter avec lui.
    
    "Alors comme ça tu es encore vierge?... décidemment, je ne vais que de bonne surprise en bonne surpise avec toi"
    
    "Tu perdras ta virginité ce soir mon esclave. "
    
    "Je veux aussi qu'on te nourrice bien, que tu prennes encore quelques kilos...
    
    Mais comprends moi bien, je ne te fais pas gonfler juste pour te faire gonfler, c'est pour avoir le plaisir sensuel d'avoir une bonne grosse au lit avec tout les avantages"
    
    "Je trouve qu'il faudra en faire quelquechose de toute cette graisse.
    
    Il faudra que je la touche, que je la tate ;que je la morde,que je la secoue... bref c'est pas juste te faire grossir pour te faire grossir..."
    
    Il demandait a quelques uns de ses soldats de protéger sa tente afin que personne d'autre n'entre, ni en ressorte hormis le cuisinier.
    
    Qu'auncun autre homme ne m'approche, surtout pas!... sous peine de se faire excécuter sur le champs...telles étaient ses directives.
    
    Quand vint ce fameux soir , je l'attendais allongée sur le lit , completement nue.
    
    Seule deux patites torches brulaient pour avoir un minimum d'eclairage tamisé.
    
    J'étais trés caline avec lui pour mieux l'amadouer... j'avais tellement peur qu'il devienne violent avec moi sexuellement parlant , que j'avais decider de faire la douce avec lui pour que se soit "contagieux" .
    
    Je lui caressait le torse, je le couvrais de bisous , je lui faisait des massages du crane quand il me suçait les seins...
    
    Ses carresses qui me faisait en retour n'etais pas aussi bonnes que celles de mon amante à qui je pensais particuliérement ce soir la... elle me manquait deja beaucoup.
    
    Quand il a commencé a vraiment me pénétrer j'ai eu trés mal , dans ma vie rarement une douleur a été semblable avec celle ci .
    
    Mon ventre s'empalait a cause de son sexe en erection trés bien monté, je grimaçait de douleur, j'hurlais...
    
    Sexuellement parlant j'etais vierge , mon hymen etait intact mais j'avais deja connu les "plaisirs d'Aphrodites" seulement avec des ...