1. Colonie de vacances (1)


    Datte: 14/09/2020, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Cerfeuille

    C’était ma première colonie de vacances pour jeunes adultes. Dans le Sud, en hauteur sans pour autant être à la montagne et avec une forêt en guise d’enceinte.
    
    Pas spécialement en avance sur son temps, la colonie séparait les filles dans un bâtiment et les garçons dans l’autre. Autant les filles avaient la malchance de partager les locaux avec les responsables, autant nous avions la chance de n’avoir quelques tours de garde des moniteurs la nuit, de temps en temps. Les douches communes à tous étaient au rez-de-chaussée, mais hors limites quand les filles y allaient... Mais à cet âge-là, nous n’avions pas l’esprit aussi mal placé que les années qui suivirent...
    
    Tout a commencé lors d’un après-midi libre, après le repas.
    
    — Benoit, viens jouer !
    
    Je levais le nez de mon livre et regardai qui venait de m’appeler.
    
    Au milieu de dortoir composé de plusieurs lits superposés, en face-à-face à la seule table de la grande chambre, Arthur et Paul se disputaient une partie de cartes. Deux autres garçons sur leurs lits en hauteur suivaient avec attention le duel, tandis que le reste de la chambre était de part et d’autre du champ de bataille.
    
    C’était Alban. Je ne l’aimais pas spécialement. Peut-être dû au fait qu’il avait connu mon frère l’année dernière, et les amis de mon frère ne sont pas les miens. Mais bon...
    
    — Je prends le gagnant, dis-je tranquillement en descendant l’échelle de mon lit.
    
    Je ne me souciais guère du rouquin que je dérangeai en descendant. Après tout, nous n’avions pas le même standing dans cette colo.
    
    Bien que ce fût une première pour moi, j’ai bien vite compris que connaître des gens et être du bon côté, avoir l’air cool, était le secret de la réussite ici. Ma personnalité qui me pousse à prendre les gens de haut et à faire de l’esprit m’avait permis d’atterrir du côté des cools. Pas comme celui qui était en dessous de mon lit, qui non seulement mettait des couches car il mouillait son lit, mais l’avait en plus avoué comme une tapette devant tout le monde « pour que tout le monde le comprenne et que c’est pas sa faute », qu’il avait dit le pauvre garçon...
    
    En vrai, j’étais jaloux de lui... Cela faisait déjà un an que, au gré des pages web internet, j’avais découvert ce qui me bottait : plutôt que de faire comme tout le monde et de me masturber et parler des filles, j’avais pu comprendre que ce que j’aimais, c’était la soumission... l’humiliation... Déjà, cette année j’avais proposé de faire les lacets de mes copines, me mettant à genoux devant elles avant de me relever, un peu plus rouge qu’auparavant...
    
    Mais je n’allais pas avouer ça. Je n’allais pas demander non plus à ce boloss si je pouvais mettre l’une des siennes. Bref, allons jouer.
    
    — Qui gagne alors ? demandais-je en m’approchant du groupe.
    
    — Comme d’hab’, Paul lui met la misère.
    
    — De la même manière qu’il t’a mis la misère hier soir ?
    
    Alban grimaça à ma petite pique.
    
    — C’est facile de parler, tu joues une fois puis tu repars lire ...
«1234...8»