1. En apprentissage 10 (suite)


    Datte: 10/09/2020, Catégories: Inceste / Tabou Masturbation Première fois Auteur: Lyonnaislyonnaise

    ... continue. Ma langue glisse de son petit orifice à sa chatte poilue. Je la soulève légèrement et la positionne pour que sa chatte vienne se plaquer sur ma bouche. Alors je me mets à la lécher presque hystériquement, goulûment… Je la fouille littéralement de ma langue. J’entends ma respiration courte et bruyante…. De son côté elle me branle maintenant très vite et fort et ses gémissements ont redoublé… Je sens qu’elle plaque sa chatte sur ma bouche, m’empêchant presque de respirer… C’est trop bon… On râle tous les deux très fort, je ne vais pas pouvoir résister longtemps. Soudain je sens qu’elle introduit mon gland dans sa bouche, puis un peu plus…
    
    C’est immédiat, c’en est trop, je ne peux plus résister et sens mon éjaculation arriver sans que je puisse rien contrôler. J’ai juste le temps de dire « Ohh… Attention… Je vais j… » en me raidissant de tout mon corps. Elle sort mon sexe de sa bouche et j’explose dans sa main qui continue de me branler. Je sens la force de mes jets dans ma queue à chaque spasme…
    
    A peine ai-je fini de jouir qu’elle roule sur le coté, se redresse, récupère son bas de pyjama et saute du lit. En essuyant ses mains dans son pyjama, elle se dirige vers la porte pour sortir. Juste avant de franchir la porte, elle se retourne vers moi, avec son air espiègle.
    
    - Je dirai rien à personne !
    
    Et là elle claque la porte. Je l’entends entrer directement dans la salle de bain…
    
    Je me retrouve seul, allongé sur mon lit, mon tee-shirt remonté sur la poitrine et mon jogging sur les genoux, le bassin et le ventre recouverts de sperme. Mon menton est encore trempé du mélange de ses fluides et de ma salive…
    
    C’est le silence total… Un ouragan est passé. Tout cela s’est passé finalement si rapidement que je me demande un instant si je ne viens pas de rêver…
    
    Comment c’est arrivé ? Qu’est ce que j’ai fait ? Ou plutôt, qu’est ce que je n’ai pas fait ? J’aurais du dire stop tout de suite… Qu’est ce qui a fait que j’ai laissé faire ?
    
    Je me souviens ce jour là, au déjeuner, en servant de l’eau à Sophie, en avoir versé sur la nappe. Sophie m’avait lancé «Ohh… Attention… t’en mets de partout ! ». Le regard que nous avons alors échangé en disait long de complicité…
    
    Il ne s’est plus jamais rien passé entre nous et depuis ce 6 février 1983… et c’est très bien comme ça. On n’en a même jamais reparlé… Le seul point qui subsiste de cette « affaire » est un Private Joke entre nous : aujourd’hui encore, quand on se voit en famille, lorsque l’un de nous deux fait une connerie, l’autre lui lance immanquablement un « ohh attention ! », et ça ne fait rire que nous…
    
    Sophie ma petite sœur, je t’aime ! 
«12...5678»