1. En apprentissage 10 (suite)


    Datte: 10/09/2020, Catégories: Inceste / Tabou Masturbation Première fois Auteur: Lyonnaislyonnaise

    En apprentissage 10 (suite)
    
    Ma vie avait pris une nouvelle tournure. Je partageais mon temps entre mon alternance travail – école pour apprendre mon métier, et mes clients (ou plutôt, les clients de Christel) que je recevais chez elle. Autant dire que je n’étais pas souvent chez moi. Mes parents étaient ravis de voir à quel point je m’investissais dans mes études !
    
    Les semaines de cours à l’école de photo, je finissais généralement tôt, vers 16h. Ces horaires étaient aménagés pour nous permettre d’aller faire des photos pour nous exercer les fins d’après midi. J’estimais ne pas en avoir besoin et j’occupais tout autrement ces plages horaires. De fait, les semaines de cours, j’étais chez Christel à partir de 16h30. Sa « petite affaire » tournait rond puisque j’avais un rendez vous presque chaque jour ces semaines là.
    
    J’étais selon elle une perle rare, « …et la rareté, c’est cher… » disait-elle. Moyennant quoi elle demandait des sommes astronomiques aux gens (en majorité des hommes, parfois des couples, une fois une femme seule) qui voulaient passer un moment avec moi. Certains étaient tellement excités de baiser une petite travestie encore mineure qu’ils jouissaient presque immédiatement… Ce n’était donc pas très contraignant. D’autres demandaient des choses plus particulières, et là, cela pouvait durer assez longtemps. Mais j’aimais ça et je prenais aussi du plaisir, donc je ne « rechignais pas à la tache »… Christel me redonnait 50% des sommes. Je devais à cette époque être l’apprenti photographe le mieux payé de France !!!
    
    Le revers de la médaille, c’est que sans m’en rendre vraiment compte, j avais développé une véritable addiction au sexe. Entre les moments intimes avec Christel, certaines soirées débridées avec elle et Max, et mon activité des fins d’après-midi, j’en voulais toujours et encore plus. Aujourd’hui, on pourrait dire que j’étais sex-addict… Une fois rentré à la maison le soir, je me branlais encore sous la douche ou dans ma chambre. Toujours cette envie de jouir… Pas d’ordinateur, ni de mobile à cette époque pour regarder des images, alors très souvent, je m’enivrais du parfum des culottes portées que me confiait régulièrement Christel. Sentir l’odeur de sa chatte me faisait bander immédiatement. Et quand, je n’avais pas de culotte de Christel, j’allais fouiner dans la corbeille de linge sale et récupérais des culottes de Sophie, ma petite sœur. Bien que n’ayant que quinze ans, elle avait déjà tout pour exciter un homme. Un joli petit corps, une belle paire de seins et une chatte bien poilue que j’entrevoyais parfois quand elle sortait de la douche, avec juste une serviette trop courte nouée autour de la poitrine. Alors, je l’avoue, je me suis souvent branlé le soir en respirant les odeurs de sa petite chatte et en m’imaginant la lécher. Je ne fantasmais pas sur la sœur qu’elle était, mais uniquement sur son corps.
    
    6 février 1983.
    
    Je me souviens très bien de la date du 6 février 1983. Cette date est celle d’un ...
«1234...8»