1. Abusée Ch. 04


    Datte: 05/09/2020, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bytrouchard

    ... rire. Mais je n'eus pas le courage de regarder autour de moi pour voir qui ils étaient.
    
    - Nous avons environ un mètre de bonne bite de la région pour toi ce soir.
    
    Il appuya sur mes épaules pour me mettre à genoux au milieu du salon sur le plancher. Puis il se tourna vers Paul et lui dit :
    
    - Paul, tu es un vrai bâtard. Viens là, tu seras le premier.
    
    Le garçon s'approcha et se positionna de telle façon que son entrejambe se trouve devant mon visage. J'étais agenouillée devant lui comme un agneau que l'on mène à l'abattoir.
    
    - Sors sa queue et commence à le sucer salope! Ordonna Glen d'une voix autoritaire.
    
    J'ouvris la braguette de Paul et j'allai pécher sa queue. Je vis ses poils pubiens rouge vif et je remarquai que sa bite était toute rose. Sa bite n'était pas aussi longue que celle de mon mari et sûrement pas plus grosse que celle de Glen. Doucement, je commençai à sucer le membre de Paul. Je le sentis grossir dans ma bouche. Le monde se referma sur moi. Il me sembla qu'il n'y avait plus que moi et cette queue dans ma bouche. Je fermai les yeux et je fis de mon mieux pour bien sucer.
    
    Pendant que je m'activai sur la bite de Paul, je sentis deux mains se poser sur ma tête. C'était Glen. Ses lèvres se trouvaient juste à côté de mon oreille. Mais j'étais dans un autre monde.
    
    - C'est bien petite chienne suceuse de bites, mets bien cette queue dans ta bouche. Ronronna-t-il dans mon oreille.
    
    - Enfonce la bien et déglutis pour que le gland s'adapte à ta gorge. Ajouta-t-il.
    
    J'essayai de suivre ses instructions. La tête de la bite de Paul était juste assez petite pour entrer dans ma gorge si j'ouvrais bien la bouche et poussais ma tête dans ses poils pubiens. Je sentis les poils roux chatouiller mon nez tandis que les fortes mains de Glen poussaient ma tête vers le bas sur la bite.
    
    La queue de Paul était maintenant complètement fichée au fond de ma gorge. Je commençai d'essayer de déglutir et j'entendis le jeune garçon gémir. Puis, soudain, je sentis un flux chaud de sperme envahir ma gorge. Je ne pouvais rien faire, je ne pouvais pas goûter ce sperme. D'une certaine façon je me sentis trompée. Puis je commençai à étouffer et je toussai. Sa dernière giclée de sperme fut dans ma bouche et sur ma lèvre supérieure.
    
    Glen racla la substance avec son doigt et la déposa dans ma bouche. Je la pris comme j'aurais pris de la crème chantilly.
    
    - Au prochain! Dit Glen.
    
    Paul se déplaça et une autre bite prit sa place. Celle-ci était longue et mince. Je rigolai presque en voyant cette queue si mince. Je ne m'intéressai pas au garçon qui possédait ce pénis. J'étais trop fascinée par les veines, le gland et l'odeur de l'engin. Son propriétaire frotta sa queue contre ma joue, sur mes lèvres. Il jouait avec moi, il me taquinait. J'ouvris ma bouche et fermai les yeux. Encore une fois, je fus seule dans mon monde. J'entendis le garçon crier alors que je le suçai vigoureusement et que je léchai sa bite. Ma seule pensée était de savoir ...