1. Le cauchemar de Christine P 3


    Datte: 04/09/2020, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: byCoulybaca

    ... même dire qu'elle l'appréciait.
    
    Si ce n'était le fait qu'ils la faisaient chanter, dans d'autres circonstances, elle aurait savouré cette partie de jambes en l'air avec Barry. Mais elle ne pouvait le leur monter!
    
    Barry sentait ses burnes se remplir alors qu'il labourait Christine, il bais-sa la tête et entreprit de lui sucer son téton gauche alors qu'il caressait son autre mamelon de l'autre main.
    
    Une onde de plaisir indésirée diffusa de ses tétons tendrement manipu-lés ver son clito sur lequel sa hampe venait se frotter à chaque pénétra-tion.
    
    Christine avait déjà joui une première fois sous les assaut de Charlie dans le bureau, elle avait peur de jouir à nouveau sous les assauts de Barry.
    
    Elle se mordait les lèvres, essayant d'interdire à son corps d'apprécier ce qui lui arrivait.
    
    Elle était sur le point de s'envoyer en l'air lorsque Barry se mit à grogner et lui tapissa les muqueuses de sa gourme chaude.
    
    Barry se retira de sa chatte et se releva.
    
    Alors qu'il s'éloignait d'elle, elle regardait sur Léo qui se dépouillait de son jean et de son caleçon.
    
    Elle écarquilla des grands yeux incrédules à la vue de le sa pine.
    
    Elle était encore plus épaisse que celle de Barry et mesurait au bas mot 25 cm, une queue bien plus grosse que toutes celles qu'elle avait connues à ce jour.
    
    Christine ne voulait pas se faire baiser par Léo, mais la vue de sa pine, et le fait d'être sur le point de jouir l'amenèrent inconsciemment à ouvrir les cuisses en grand pour mieux l'accueillir.
    
    Léo la rejoignit au sol. Mais au lieu de l'enfourcher, il fit mettre la rou-quine à quatre pattes, Christine savait que dans cette position il la péné-trerait bien plus profondément qu'en s'allongeant sur elle.
    
    Il s'engouffra en elle, elle grogna sourdement alors qu'il plongeait au coeur de son intimité, butant d'entrée sur le col de son utérus, ce qui la fit hurler.
    
    Christine ne parvenait pas à croire à quelle point elle était pleine de lui, lorsqu'il entreprit de la labourer elle fut immédiatement terrassé par un violent orgasme.
    
    Ravi, Léo sentait sa chatte palpiter sur sa hampe, elle aurait voulu le ca-cher à leurs yeux et à la caméra, mais elle n'y parvenait sa jouissance s'étalant sous leurs yeux et sous l'objectif de la caméra.
    
    Tout prêt de jouir à son tour, Léo s'enfonça de toute sa longueur dans son utérus meurtri. Christine tendait le ventre, l'aspirant au plus profond de ses entrailles amplifiant leur plaisir.
    
    Soudain elle sentit sa bite déserter sa chatte, il pressait son gland en-gorgé contre son étroit petit oeillet affolé.
    
    De prime abord elle crut qu'il se trompait de trou, mais lorsqu'il se pressa plus fort contre son annelet crispé de peur, elle comprit sa véritable in-tention.
    
    - "Oh non ... Pas ça ... Ne me fais pas ça!...." grommela-t-elle cher-chant à le repousser.
    
    Mais Léo la tenait fermement aux hanches et se préparaient à l'envahir.
    
    - "Tu vas me payer ce que tu m'as fait salope ...... Je vais te caser ...
«1234...»