1. Une pause lecture au parc (1)


    Datte: 30/06/2020, Catégories: Hétéro Auteur: Créatif21

    ... prend dans sa bouche le deuxième sein, libéré à son tour, tirant sur le téton jusqu’à faire crier son amante. Celle-ci lui prend le visage des deux mains, et le rapproche du sien. « Bouffe-moi la chatte… » lui chuchote-t-elle.
    
    Mais l’homme ne l’entend pas de cette oreille…il s’affaire encore un peu sur ce sein, remonte la robe et l’enlève, et se met à embrasser le ventre généreux d’Iléana tout en lui caressant l’intérieur des cuisses…Sans jamais s’y arrêter, la main effleure volontairement la culotte désormais trempée de la belle, qui se languit de cette lenteur calculée. Elle ne tient plus…
    
    Puis Iléana, de nouveau assise, se retrouve subitement saisie par les hanches, et tirée en avant par son amant, qui est à genoux devant ses cuisses écartées…Les yeux fermés, elle sent qu’une main écarte sa culotte…pendant plusieurs secondes, une bouche vient lécher l’intérieur de ses cuisses, passant savamment d’une jambe à l’autre. Puis plus rien.
    
    « Oh, putain, bouffe-moi la chatte... » supplie-t-elle…
    
    A peine ces mots prononcés, elle sent cette queue s’engouffrer en elle, lui arrachant un cri de plaisir. Sans plus attendre, les va-et-vient, rapides au début, se font plus amples, lents et profonds. L’homme prend Iléana de toute sa longueur, ne tardant pas à faire jouir sa partenaire qui ne s’attendait pas à autant de vigueur et de fermeté de la part de cet homme en apparence si doux. Un orgasme puissant, qui se répercute longuement dans tout son corps…A peine a-t-elle repris ses esprits, ressentant les derniers spasmes de jouissance, qu’elle se retrouve à genoux sur le banc, offerte…la langue de son inconnu reprend, par derrière et par-dessous, le chemin de ses cuisses, ouvertes comme jamais. Elle tressaille en sentant un aller et retour humide sur sa chatte à peine remise de ces pétillements, mais ce n’est pas la destination que son partenaire a choisie. Quelle n’est pas sa surprise en sentant cette langue lui lécher goulûment et longuement ses fesses rebondies, avant de s’introduire d’un seul coup dans son petit trou du cul…Cette sensation nouvelle la fait basculer, elle qui n’a jamais osé considérer cette partie de son corps comme moyen de plaisir. « Mais que me fais-tu là ? », gémit-elle pendant que son amant, alternativement, introduit sa langue dans son cul et lui lèche cet orifice jusqu’alors tabou pour elle.
    
    Oui.
    
    C’est une nouvelle envie qui germe peu à peu en elle, lorsque, comme en réponse à cette pulsion inédite, elle sent un doigt humide prendre la place de cette langue dans son cul…elle se retourne pour regarder cet homme, qui la surprend de plus en plus…il l’observe en retour, l’interrogeant du regard dans la pénombre qui désormais les entoure. Elle lui répond d’un hochement de tête ; poursuivant ce dialogue entre corps, le majeur du joggeur commence à se frayer un chemin dans le cul de la belle, l’élargissant patiemment, malgré quelques petites crispations dues à la peur de l’inconnu. Iléana sent de mieux en mieux ce doigt en ...
«1...3456»