1. Histoires de la Bienheureuse Agnès


    Datte: 11/01/2018, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: byDominiknic

    ... oublié pouvait bien être resté à la maison ou s'il devait le chercher là où il était... Cela pouvait aller des papiers de voiture oubliés, au chéquier pour prendre du carburant, jusqu'au dossier sur lequel il devait travailler pour la réunion où il était allé... Le répondeur étant branchée, elle laissa faire, appuyée de l'épaule au chambranle de la porte. Après le bip, une voix rauque de matrone, de femme usée par le travail, surprise par le fait qu'il n'y ait personne au bout du fil, expliquait en s'emmêlant dans les mots, qu'on avait besoin de ses services là-haut, dans les monts au dessus de L..., pour un pépé qui avait comme "un semblant d'attaque". Le médecin avait fait les premiers soins et les injections, qu'il fallait renouveler dans les 2 heures et demi. Sinon, ajoutait la voix rocailleuse :
    
    - " Y pourrait bien ne pas passer la nuit! A 88 ans, pensez!!" Bref, on l'attentait. Décrochant sur la fin de communication, elle confirmait qu'elle y serait dès que possible.
    
    Et voilà! se dit-elle. Adieu, la douche, et le moment pour elle savamment dégusté... Et puis faut voir : c'était loin, bien au-dessus du village de L..., ce n'est pas tout à fait la porte à côté! Même si de la sortie de C... l'on aperçoit les vignobles qui recommencent sur les contreforts des monts du Beaujolais. Cela faisait allègrement plus de 20 kms de routes secondaires étroites et sinueuses. C'est-à-dire plus une ½ heure! Certes, l'infirmière de B..., pourtant à 5 kms, commençait à se faire ...
    ... vieille et sans une autre pour lui succéder. Pensez, qui voulez-vous qui acceptent de venir s'enterrer dans le fin fond des monts du Beaujolais! Et puis, les Jouvinot étaient de très braves gens qu'Agnès aimait bien. Il y avait souvent quand elle repartait de chez eux un grand panier bâtard de légumes, salades, œufs et fromages, parfois même à la saison du cochon, des boudins et des côtes de porc... De toute façon, rien à faire pour se défiler...
    
    Agnès, d'abord un peu dépitée, se résigna... Elle passa rapidement à la salle d'eau pour se rafraichir légèrement en se passant de l'eau fraiche sur le visage et les bras... Soulagea dans les W.C. un menu besoin, revint dans la salle d'eau où elle s'aspergea un peu l'entrecuisse, s'inonda le pubis d'eau fraiche, tout en pensant qu'elle aurait dû prendre un temps à elle pour satisfaire ce dont elle avait envie depuis une demi-heure, avant de monter là-bas... Remettant son petit slip écru à petits motifs bleus, elle remarqua qu'il n'était pas de première fraicheur. Evidemment après une journée entière à enserrer et à contenir une vulve telle que la sienne, ce n'est de tout repos pour personne, même pour un petit slip dont c'était la vocation première et principale et pour tout dire, unique.... Agnès était pourtant d'une propreté scrupuleuse, méticuleuse et presque maniaque (métier oblige, mais c'était aussi sa nature). Elle eut la flemme de se changer. Elle pensa que si elle quittait son slip, même pour en reprendre un autre, il lui ...
«1...345...9»