1. L'étalon aiguille (Tome 3) (7)


    Datte: 16/01/2018, Catégories: Transexuels Auteur: Sam Botte

    ... Excusez-moi, si vous permettez, je vais vous montrer quelque chose. C’est sûr que celui-là est plus cher, mais… Vous permettez?
    
    Tout en s’arrangeant pour frôler mon gant avec sa main, il ouvrit la boite que je tenais en main et en sortit le gode.
    
    — D’abord, le système d’attache est amovible. Et puis, surtout, regardez, là… Vous voyez le truc de chaque coté de la plaque, là?
    
    Effectivement, le milieu du gode était matérialisé par un petit bloc de latex orné de chaque coté d’une excroissance, elle aussi en latex.
    
    — Et bien, je peux vous dire qu’au moment où vous pénétrerez votre amie bien à fond, ce truc là viendra s’appuyer sur son clito et ça décuplera son plaisir. Et mieux, si vous êtes vraiment collées l’une à l’autre, vous le sentirez toutes les deux, ce petit bidule.
    
    — Waôw ! Tout un programme !
    
    — Comme vous dîtes ! Non, sérieusement, c’est vrai qu’il est plus cher, mais c’est vraiment justifié. Et en plus, vous avez la double télécommande pour le mode vibreur. Regardez, les deux parties peuvent même vibrer indépendamment l’une de l’autre.
    
    — Et bien dîtes donc !
    
    — Non, non, sans rire, c’est le modèle grand luxe. Et vous avez vu la qualité? On dirait deux vrais phallus, regardez tout y est, les veines, le bourrelet de peau, là, tout, je vous dis. L’essayer, c’est l’adopter !
    
    — Sauf que ce genre de truc, ça ne s’essaye pas vraiment, quand même !
    
    Tiffanny renchérit en pouffant.
    
    — C’est vrai que je nous vois mal rentrer dans une toute petite ...
    ... cabine d’essayage toutes les deux pour…
    
    — Ne rigolez pas. Si vous voulez, j’ai mon studio juste au dessus de la boutique, je…
    
    — Mais oui, bien sûr ! C’est bon, je le prends. Mais pour ce qui est de "l’essayage", ne rêvez pas ! On ne le fera pas. Et puis, d’abord, son mari nous attend…
    
    Il s’arrêta, bouche bée. Il n’était pas nécessaire d’être devin pour voir à quoi il pensait.
    
    Il nous emboîta le pas tandis que nous nous dirigions vers la caisse. Tandis que je sortais ma carte bleue (en espérant qu’il n’y remarquerait pas les lettres "MR" inscrites dessus juste devant mon nom), il me regarda droit dans les yeux.
    
    — Dîtes, je vous propose un truc : si vous me dîtes, mais honnêtement, hein, ce qui vous procure le plus de plaisir à toutes les deux, et bien, promis, je vous fais 20% de réduction !
    
    — OK, je vais vous dire… Vous avez bien dit "honnêtement", hein? Alors, voilà : je pourrais vous raconter plein de trucs sexuels, mais la vérité, c’est que c’est quand nous sommes toutes les deux, dans la rue, n’importe où, tiens, comme maintenant. Parce que dans ces moments là, j’ai envie de lui dire que je l’aime et qu’avec elle, je me sens belle.
    
    Je m’étais retourné vers Tiffanny en prononçant la dernière phrase et je vis distinctement les larmes nimber ses magnifiques yeux bleus. Puis elle secoua la tête, comme pour reprendre ses esprits et se rapprocha doucement de moi en écartant les bras. Je la saisis par la taille en passant les mains sous son manteau, elle me ...