1. Une semaine au soleil


    Datte: 12/02/2018, Catégories: Anal BDSM / Fétichisme Gay Auteur: schpomb

    Au mois de mars, il faisait encore assez frais. Jean-Charles m’invita à aller faire un tour dans la capitale. En buvant un verre en tête à tête, il m’expliqua : mon ami Jürgen fête ses 50 ans le mois prochain. Il organise une grosse semaine de fête et m’invite à venir le mois prochain. Il a une maison à Ibiza. Tu devrais venir ». À 20 ans, une telle proposition ne se refuse pas.
    
    Sans même savoir de quoi il retournait, j’acceptais, trop content de prendre une semaine de vacances. Jean-Charles m’en dit plus : « Jürgen est un esthète et il appréciera que tu m’accompagnes ». Après un court silence, il ajoute : « Tu vois le genre. » En fait non, je ne voyais pas le genre, mais j’imaginais plein de choses.
    
    Après un voyage assez court, nous nous retrouvâmes sur la passerelle de l’avion à Ibiza. Le ciel était bleu et dix degrés de plus s’affichaient au thermomètre.
    
    En arrivant à pied sur le parking de l’aéroport, Jean-Charles cherchait la personne qui devait venir nous attendre. C’était un jeune blond de 20 ans qui s’appelle Wilm. « C’est une annexe de l’Allemagne cette ile ! » Pensais-je, tant le nombre de locuteurs germaniques était élevé.
    
    Finalement, nous trouvâmes notre homme, un athlétique jeune éphèbe au regard bleu acier et à la peau hâlée. « Très comestible. Jürgen a bon goût » me glissa Jean-Charles.
    
    Après une demi-heure de route, nous arrivâmes enfin à la propriété et nous fûmes accueillis par le fameux Jürgen. Un maître des lieux très charismatique, le ...
    ... cheveu court et grisonnant. Il était sûr de lui, avec une grosse chevalière à un doigt. Le soir venu nous prime l’apéritif avec un entourage d’une bonne vingtaine de personne. Jean-Charles m’explique qu’il a fait fortune dans l’industrie et qu’il a décidé de prendre un peu de bon temps. Ils se sont connus étudiants. « C’est un vicieux, genre dominateur. Il pourra t’initier et tu devrais apprécier. » me dit-il. « Tu sais, ce n’est pas mon truc le BDSM » lui répondis-je. J’entendis alors derrière moi : « qu’est-ce qui n’est pas votre trüc, mon jeune ami ? » Jünger s’approchait, un verre à la main. Tout sourire, Jean-Charles lui déclara sans que je ne puisse répondre : « Le BDSM. Il ne sait pas de quoi il parle » « Je vois » fit Jürgen ne me mettant la main sous l’épaule. « Nous en discuterons demain soir ».
    
    Après une longue et tranquille soirée, le lendemain fut consacré à la plage, activité très plaisante même si les températures restaient modestes. De retour à la villa, la soirée allait commencer. Je trouvais l’environnement très excitant. Toutes ces personnes au naturel dans cet environnement décontracté étaient un appel au sexe et l’envie ne tardait pas être présente en moi. Après un léger repas, nous bûmes quelques verres sur la terrasse. J’étais court vêtu d’un petit short en jean et d’un simple tee-shirt. « Allons dans le salon d’en bas » fit Jürgen. Des murs de pierre bruts, un vaste salon avec de larges fauteuils en cuir noir et une cheminée rendait l’endroit chaud et ...
«12»