1. Une jeune professeure dans le 93


    Datte: 17/09/2022, Catégories: Sexe Interracial Vos histoires Auteur: lilou

    Je m'appelle Rachel et je suis une jeune professeure de 22 ans qui vient d'être affectée dans un lycée technique de Seine-Saint-Denis , n’ayant que des classe de CAP et BEP en tant que professeur d’anglais et d’Allemand j’ai très peu d’heures de cours as donner et de toute façons mes court n'intéresse pas vraiment mes élèves .
    
    Je vais déjà vous parler de moi et comment je me suis retrouvé là.
    
    Je suis la cadette d'une famille de quatre enfants, j’ai deux frères et une sœur, tous les trois déjà mariés, j'étais une élève très moyenne par rapport à eux, mais j’ai malgré tout passé mon Bac à 16 ans et réussis après la FAC à devenir professeur.
    
    J’ai toujours vécu près de Toulouse ou mon père d’origine juive comme toute notre famille possède une société de commerce dans le textile. À mes 18 ans, mes parents m'ont présenté un garçon plus âgé que moi avec qui je viens de me marier.
    
    Coté sexe, étant assez docile et timide, il m'est déjà arrivé de me faire partouzer par des garçons cela même à plusieurs reprises, même si je n’ai pas un physique. Très sexy, mesurant 1m60 pour à peine 50 kg, des micro seins ou on peut surtout voir mes mamelons et mes tétons gonflés et des hanches assez larges, en fait, j’avais l’air d’une joggeuse sans l'être n'étant absolument pas sportive.
    
    La première fois ou cela a eu lieu cela, c’est passé lors d’une soirée très arrosée où j'avais été invitée pour fêter notre réussite au Bac où mes parents m’avaient laissée aller exceptionnellement. La ...
    ... seconde fois lors de la soirée d'intégration à la Fac, puis après à d'autres reprises lors de soirées très arrosées à la Fac où j'étais invité, je crois, car après quelque verre, je me laissais facilement baiser docilement par tous les mecs qui en avaient envie. Moi, je me rendais à ses invitations, car j’aimais me laisser baiser et surtout me faire défoncer le cul, mais aussi sucer des bites et avaler leur jus, tout en me laissant insulter de salope Juive qui n'est bonne qu'à se prendre des bites.
    
    Je connaissais très bien le déroulement de ces soirées où les mecs après avoir un peu alcoolisé et offert quelques joints aux filles qui se laissaient faire, ne cherchaient plus alors qu'à baisées les plus salopes, celles qui se laissaient faire docilement ce qui était mon cas, j'étais devenu une salope accro à la bite.
    
    Bien sûr personne de ma famille ni même mon fiancé n'étaient au courant. Je me suis donc marié en fin de dernière année de FAC et après avoir été reçu au concours pour devenir prof, mais étant classé vers la fin des reçus. Je préviens malgré tout mon fiancée que je n'étais plus vierge avant notre nuit de noces, il me dit que lui aussi ne l’était plus, mais qu’il n’était pas très porté sur le sexe, je lui répondis qu’il était normal qu’a 28 ans, il a ai déjà coucher avec des filles.
    
    Nos vacances d'été se passaient très bien, nous ne nous connaissions en fait que très peu mon mari et moi, lui passait son temps dans les livres alors que moi me faisais bronzée, ...
«1234...9»