1. Soumise livrée sur une aire d'autoroute


    Datte: 24/07/2022, Catégories: Partouze / Groupe Vos histoires Auteur: Noirs-Desirs

    Me voila en route pour une nouvelle nuit de débauche, j'ai depuis toujours suivie mon mari dans ses jeux du sexe, de l'échangisme a des pratiques de plus en plus hard. J'ai toujours eu une nature de fonceuse dans mon travail mais plutôt docile dans notre vie de couple. Il a toujours pris les devant sur mes envies ou mes désirs, et aujourd'hui je suis sa soumise.
    
    Nous roulons depuis un moment sur cet autoroute pratiquement désert. Un panneau indique que la prochaine aire de repos dans deux kilomètres. Je suis vêtue a la demande de mon maitre d'escarpins rose a plateau et de quatorze centimètres de talon, d'une paire de bas resilles blancs, un corset lui aussi rose a jantières et a la poitrine nue, je porte aussi pour illustrer ma condition un collier portant la mention Slave ainsi qu'une laisse qui pend entre mes seins
    
    Mon époux m'annonce que nous allons nous y arrêter. Il m'explique ce que je vais devoir faire :
    
    — Tu vas te rendre aux toilettes messieurs et tu te postera a coté des urinoirs, la tu attendra la ou les premières personnes et tu devra les sucer. Moi je serais enfermé dans un WC a écouter.
    
    Nous prenons la bretelle et nous voici sur le parking, nous passons devants quelques poids lourd aux cabines allumées et nous garons sur les places devant bloc toilette libre de toutes voitures.
    
    Je regarde autour de moi il fait nuit noire seules quelques bornes lumineuses éclaire le chemin vers les sanitaires et une éclairage cru s'échappe du bâtiment. J'ouvre ...
    ... la porte de la voiture et me dirige vers ce bloc. C'est glauque ce carrelage cette lumière criarde et cette très forte odeur d'urine qui m'agresse les narines. Me voila devant une rangée d'urinoir sur ma droite et a gauche quelques porte ouvertes donnant sur des cuvettes publiques. Mon mentor prend sa place et ferme la porte, moi je me place dans le coin le dos au mur et j'attend. Une quinzaine de minutes après notre arrivée j'entend une voiture, puis une et deux portières qui claquent. Quelques paroles arrivent jusqu'à moi c'est un couple. Elle entre chez les filles et lui reste devant et allume une cigarette. Un bruit de chasse d'eau et la femme sort et retourne a leur voiture. L'homme lui dit qu'il marche encore un peu pour finir sa clope et ira aux toilettes avant de repartir.
    
    Je l'étend qui se dirige vers moi, je le vois c'est un homme la cinquantaine bedonnant. Il a un pas de recule en me voyant.
    
    Alors j'y vais de ma plus belle voix et je lance cette petite phrase que je me répète depuis un quart d'heure dans ma tète :
    
    — Bonsoir monsieur n'ayez pas peur je suis une femme libertine et si vous etes d'accord je me propose de vous sucer, je vous rassure c'est complètement gratuit.
    
    En disant sa je me bloc dans un angle et descend sur mes talons le dos au mur, ce qui fait que je suis a la hauteur de sont sexe, après quelques échanges il s'approche de moi, je fais glisser sa braguette et en sort une très belle queue circoncise avec un gros gland que j'enfourne ...
«123»