1. Amitiés Et Jeux "Interdits" Secrets Entre Mecs (1).


    Datte: 08/05/2022, Catégories: Gay Vos histoires Auteur: Stéphane

    ... pour y penser...
    
    Je passai mes mains sous son tee-shirt et touchai enfin sa peau douce et ses seins durcis par l'excitation et mon toucher maladroit. En tremblant légèrement, il déboutonna mon jean et fouilla dans ma braguette à la recherche de ma pine qui commençait à se sentir à l'étroit dans mon caleçon. Il le baissa un peu tant bien que mal pour la sortir de mon fut entraînant mes couilles, de taille moyenne, dans la foulée. Ma teub était bien droite, à l'horizontale, offerte devant lui.
    
    - Wow, putain t'en a une belle toi !
    
    Lâcha-t-il en ouvrant de grands yeux avides. Avant que j'aie eu le temps de dire ouf, il se mit à genoux devant moi puis me saisit la verge de sa main droite et entama de légers mouvements d'avant en arrière en léchant mon gros gland circoncis qui commençait à dégouliner de pré-foutre. Pendant un moment, il me lécha la tige de haut en bas, puis mes boules, l'une après l'autre, délicatement. Manifestement, il savait y faire et il n'était sûrement pas à son coup d'essai.
    
    Il entreprit ensuite de me sucer la queue à pleine bouche, me caressant les couilles de sa main gauche. Sa bouche chaude et agréable allait et venait de plus en plus vite sur mon gourdin. Malgré ses efforts, impossible pour lui d'avaler mes 23 cm.
    
    C'était la première fois que je me faisais pomper par un garçon et putain de merde, c'était bon.
    
    Il suçait divinement bien et de plus en plus bruyamment et goulûment. J'étais aux anges, jamais je n'avais ressenti çà ...
    ... auparavant, même avec une meuf.
    
    Au bout de 20 minutes, je dus lui dire de se calmer car je n'allais pas tarder à jouir. Il stoppa immédiatement et se releva.
    
    - A ton tour alors !
    
    Dit-il en sortant sa bite de son jean. Bon Dieu, ma première pipe. Son engin était superbe aussi : 18 à 20 cm, légèrement plus modeste que le mien niveau largeur, mais avec un joli gland rond et rose bien décalotté. Sur les genoux, je me mis à sentir l'odeur de cette queue qui commençait aussi à baver.
    
    J'appréhendais ceci mais, à ma grande surprise, cela m'enivra et m'excita. Je me mis donc à sucer le pieu de mon pote, bien courbé vers le haut, en caressant ses magnifiques fesses. Le goût de son pénis était agréable et tout y passa, le gland, ses grosses couilles. Les siennes étaient bien grosses, plus grandes que les miennes. Je pris de l'assurance et me mis à lui faire une bonne fellation. Ses râles et gémissements de bonheur me faisaient comprendre que je me débouillais bien.
    
    - Couche-toi !
    
    Coupa-t-il soudain. Je me retrouvai allongé sur le dos, sur un tapis confortable d'aiguilles de sapin, le froc et le caleçon sur mes baskets. Il se mit alors au-dessus de moi, en 69. Il avait également le pantalon et le caleçon aux chevilles. Il se retrouva sur moi, à l'envers. Sa bouche à nouveau sur ma tige et me retrouvai avec sa pioche dans mon gosier avec vue sur ses balloches et son trou du cul imberbe, tout rose et bien serré.
    
    Nous recommençâmes alors à nous sucer la queue avec excitation et ...
«1...345...»