1. Une si jolie robe bleue


    Datte: 17/05/2023, Catégories: fh, fhh, inconnu, campagne, Oral préservati, pénétratio, Partouze / Groupe fsodo, couple+h, Auteur: Patrik

    ... ?
    
    Néanmoins, amusée par la situation, je m’exécute. À peine suis-je en position que Gilles se poste derrière moi :
    
    — Ah mais quel beau cul ! Et quelle belle chatte ! Je ne m’en lasse pas !
    — C’est parce que tu es un obsédé ! Pardon, un gros obsédé !
    — Tu n’avais qu’à épouser un impuissant !
    
    Et sans préambule, sa verge s’enfonce dans ma vulve qui l’accueille sans aucun souci, tellement celle-ci est déjà humide et détrempée ! C’est normal, cette situation m’excite depuis tout à l’heure, et puis, je ne refuse jamais un petit coup de queue de mon homme, sachant que, moi aussi, j’aurais largement ma part, Gilles se faisant un plaisir de me faire plaisir !
    
    C’est agréable de se faire prendre en levrette en pleine nature, tandis qu’il fait bon, le soleil par-dessus, et une légère brise. Sans oublier un homme en pleine forme qui vous pistonne joyeusement, fermement, longuement. Oui, j’adore être l’objet de son désir !
    
    Alors que les choses commençaient à devenir intéressantes, j’entends tout à coup une voix masculine inconnue dire :
    
    — Je constate avec plaisir que le printemps est bien arrivé…
    
    Surprise, je regarde en direction de la voix, et toujours à quatre pattes dans l’herbe, je découvre un bonhomme d’environ quarante ans en tenue de jogging en train de nous contempler avec intérêt, moi surtout. Pas mal, me dis-je en scrutant l’intrus qui est plutôt bel homme. Je remarque vite que son short est devenu trop serré et qu’une bosse rondouillette se moule à ...
    ... présent dans le lycra de son short qui lui arrive à mi-cuisses. Visiblement, le monsieur est excité par la situation. Il est vrai que je ne cache pas grand-chose de mon anatomie puisque je suis totalement nue, et en plus, mon homme est en train de me prendre fermement en levrette !
    
    En parlant de ça, je constate que le nouvel arrivant ne coupe pas les moyens de mon mari ! Il l’a toujours aussi raide et bien enfoncée en moi ! Et ses mains me maintiennent fermement les hanches afin que je ne puisse fuir. Normalement, je devrais tenter de me dégager et de me couvrir. Néanmoins, je décide de jouer le jeu.
    
    Avec indolence, Gilles répond :
    
    — En effet, le printemps est bien là, et le temps est fort clément. Il aurait été idiot de ne pas profiter, n’est-ce pas ?
    
    Un peu sur le même ton, le joggeur répond, tout en me reluquant copieusement :
    
    — Je vous comprends… Moi-même, j’ai voulu profiter du beau temps pour faire un peu d’exercice… Et voilà que je tombe nez à nez avec un autre type d’exercice… Fort plaisant, je vous l’accorde… Madame est délicieuse…
    
    Un peu prise au dépourvu par la situation, je bafouille :
    
    — Euh… merci…
    — Vous êtes comme une magnifique pâtisserie pleine de crème !
    
    Curieusement, je rougis à l’écoute de ce curieux compliment. Mon mari répond pour moi :
    
    — Vous avez parfaitement raison ! J’en sais quelque chose depuis des années !
    — Je vous crois sur parole… D’ailleurs, ce que je vois ne me laisserait pas trop de doutes sur le sujet que Madame est ...
«1...345...10»