1. Une mère pas comme les autres... (3)


    Datte: 18/11/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: AlexisPC

    Ma mère me fixait à nouveau d’un regard de braise.
    
    Elle venait de croiser ses jambes et, machinalement, faisant pendre l’un de ses escarpins sur le bout de ses orteils, elle le balançait en rythme tout en souriant.
    
    — On parie ? Me répéta-t-elle.
    
    — Que veux-tu parier, maman ? Demandé-je.
    
    — Si j’arrive à te faire jouir sans te toucher, tu me présentes Anaïs ! D’accord ?
    
    Je la regardais bouchée bée. Ma mère venait, comme si de rien n’était, de me proposer de m’exciter au point de me faire jouir et le tout, sans même me toucher.
    
    — Maman ? Tu es sérieuse ? Tu voudrais en arriver là juste pour que je te présente ma copine ?
    
    — Oui !
    
    Sa réponse fusa. Claire, nette et précise.
    
    Je la regardais à nouveau éberlué par la tournure de la discussion.
    
    — Maman, si je résume bien ! Tu veux que je te présente ma copine, celle avec qui je partage tout, dans le simple but de la mettre dans ton lit et de baiser avec elle ? J’ai bien compris ?
    
    — C’est parfaitement résumé, mon chéri !
    
    — NON MAIS TU ES COMPLÈTEMENT TARÉE ! Hurlé-je, cette fois sans me retenir.
    
    — Calme-toi, mon chéri. J’ai, également, très envie de connaître cette jeune fille qui, visiblement compte beaucoup pour toi. Tu ne réagirais pas aussi furieusement si elle n’était qu’une copine de passage ou une sex-friend, comme vous dites aujourd’hui ! Alors elle m’intéresse aussi pour ce qu’elle représente pour toi !
    
    — AH TOUT DE MÊME ! Dis-je en me calmant un peu.
    
    — Mais j’ai tout de même ...
    ... envie de baiser avec elle ! Me répondit-elle.
    
    — MAMAN ! MERDE !
    
    — CELA SUFFIT, PHILIPPE ! Comme je te l’ai dit, je ne te cache rien de ce que je ressens ou de ce dont j’ai envie. C’est la décision que nous avons prise ensemble. J’ai découvert ta copine sous son jour le plus coquin, si je puis m’exprimer ainsi, et c’est entièrement de ta faute. Si ton ordinateur avait été coupé, je ne connaîtrais pas encore son existence et je ne l’aurais probablement jamais regardée sous cet angle. Maintenant que le mal est fait et que tu sais à mon sujet, je ne peux pas te mentir. Point à la ligne. Je veux baiser avec elle. Et je vais le faire. Avec ou sans ton consentement. Mais je préfère nettement avec ! Me lança-t-elle en me faisant un clin d’oeil et un sourire tendre.
    
    Je la regardais un instant en me demandant comment me sortit de ce pétrin.
    
    Puis j’ai eu une illumination.
    
    Anaïs n’est absolument pas attirée par les femmes. Je le sais pour deux raisons. La première est qu’elle me l’a dit lors de nos jeux et qu’elle n’avait aucune raison de me mentir à cet instant. Ensuite, elle s’est faite draguée ouvertement devant moi par une femme ravissante lors de l’une des dernières soirées à laquelle nous avons participé et elle l’a envoyée sur les roses manu militari.
    
    Donc, je ne risque pas grand-chose.
    
    À priori, en fait !
    
    Car un sentiment diffus, profond mais sur lequel je ne peux pas mettre de nom, taraude mon instinct et mon cerveau en même temps.
    
    Je lançais alors à ma ...
«1234...7»