1. Coups fourrés pour l'élection du BDE (1)


    Datte: 06/11/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: Victor_lepieux

    Tous mes remerciements à Darksad pour ses conseils et son expertise sur la vie en grande école, qui m’ont grandement aidé pour écrire ce texte.
    
    La campagne pour l’élection du BDE avait commencé sur les chapeaux de roue. Pas question de perdre du temps, on était prêtes et motivées.
    
    Dans notre école, la Haute Ecole de Business et d’Action Marketing ou HEBAM, la campagne pour élire le bureau des élèves commençait le 15 octobre et le scrutin avait lieu le 15 novembre. Un mois pour faire ses preuves, un mois intense où on se dépensait sans compter.
    
    Moi j’étais une première année et je découvrais encore le fonctionnement d’une Grande École, et plus particulièrement celle de l’HEBAM. Je me serais sans doute abstenu de participer à la campagne, mais je m’étais retrouvé plus ou moins forcé de m’engager dans la liste de Nathalie et il y avait une bonne raison pour ça :
    
    Tout le premier mois de septembre, j’étais encore dans ma période d’émerveillement d’avoir intégré l’HEBAM après deux années horribles de travail 18 heures par jour, sept jours sur sept en prépa. En comparaison, cette première année d’école de commerce était en rêve où je me la coulais douce. Mais cet émerveillement se transforma rapidement en cauchemar le jour où en sortant toute contente d’un cours de marketing, je sentis le prof me mettre la main au cul. J’étais outrée. Lui souriait en me caressant le derrière. Je restais stupéfaite, sans rien dire, me contentant de rougir. Quand je retrouvais mes ...
    ... esprits, je filais hors de la salle de cours, j’espérais que ce n’était qu’un malentendu ; mais il recommença la fois suivante me disant même : « Ça te dirait de venir boire un verre ? Je te mettrais une bonne note, si t’es sage… » Je m’enfuis à nouveau. Et comme je m’étais déjà fait quelques amies, je me confiai à elles, leur demandant conseil sur la façon dont je devais réagir… toutes m’incitèrent à en parler au BDE, le Bureau Des Élèves. Même si le rôle du BDE n’est pas d’assister les étudiants, leurs représentants ont une place au Conseil d’administration de l’école, une plainte venant du BDE aurait beaucoup plus de poids que si j’allais voir moi-même la direction pour faire valoir mes griefs
    
    Mais, même si je trouvais le comportement du professeur inadmissible, mon indignation avait peu à peu été remplacée par la peur de me faire mal voir du directeur et des professeurs de l’école. Au final, j’aurais préféré laisser couler, mais Nathalie expliqua que je ne pouvais pas laisser passer ça. Qu’il était intolérable que ce genre de pratique subsiste alors qu’on était à l’ère de #Metoo et de #balancetonporc.
    
    J’arrivai au BDE accompagnée de Nathalie. Il se situait au premier étage, une grande pièce avec pas mal d’ordinateurs, des divans, une grande télé, un baby-foot. Je transpirais, j’étais mal à l’aise, je craignais de paraitre ridicule aux yeux du BDE, et c’était la dernière chose que je voulais, car les membres du BDE ne sont pas seulement ici pour aider les étudiants dans ...
«1234...8»