1. Les CRS (4)


    Datte: 22/09/2022, Catégories: Gay Auteur: Poiluhds

    Le lendemain, je me lève et je retrouve Sébastien, le chef de poste, l’ancien parachutiste, pour préparer l’exercice du jour. Dans ma tournée de la côte, je passe toujours trois jours à Montalivet, le temps d’organiser un entraînement pour les équipes. Le poste est important compte tenu de la fréquentation et des dangers spécifiques de l’océan.
    
    Nous sommes les deux premiers levés et nous prenons le petit-déjeuner dehors tant il fait déjà chaud dès ces premières heures du jour. J’aime bien Sébastien, qui est toujours direct et très solidaire de son équipe. Quand nous sommes seuls, nous oublions nos grades et notre conversation est plus personnelle.
    
    — Alors Paul, tout se passe bien pour votre tournée cet été ?
    
    — Oui, pour le moment pas de problème. Merci pour votre accueil d’ailleurs. C’est toujours un plaisir de venir vous voir.
    
    — Ca nous fait plaisir d’avoir de la visite.
    
    — Et vous, content de l’équipe ?
    
    — Oui, très. Bon, il ne reste que des garçons, parce que notre sauveteuse a dû se faire opérer de l’appendicite en urgence il y a dix jours. Mais tout le monde a réussi à s’intégrer très vite.
    
    — AH... je me demandais si c’était un choix.
    
    — Les garçons vous voulez dire ?... nnonnn... ça se passe très bien avec les filles aussi.
    
    Sébastien me regarde dans les yeux et je sais qu’il connaît mes attirances.
    
    — Romain a l’air bien non ?
    
    — Oui... il est très efficace et sympathique. Un peu timide, je crois...
    
    — Vous ne l’avez pas convaincu ...
    ... d’essayer le naturisme ?
    
    — Non... il est vraiment réticent. Je ne vais pas le brusquer.
    
    — Il s’entend bien avec Eric apparemment.
    
    — Oui, j’ai vu ça hier. Tant mieux. Ce n’est pas évident pour lui d’être deux mois loin de sa famille. Nous avons un boulot monstre et les week-ends y passent aussi. C’est pour ça que notre séjour ici va nous faire du bien.
    
    — Ah ce sujet, j’ai pensé qu’il serait peut-être content de participer à l’exercice avec l’équipe ? Je pourrais le mettre en binôme avec Eric.
    
    — Oui ! c’est une excellente idée. Comme ça, il ne s’ennuiera pas aujourd’hui. Il est sportif et je suis sûr que ça lui fera plaisir.
    
    — OK, on fait comme ça.
    
    Sébastien est très à l’aise ce matin.
    
    — Paul, je peux vous poser une question plus... personnelle ?
    
    — Bien sûr !
    
    — Vous avez vu Mathieu hier soir au dîner.
    
    — Oui.
    
    — Ne pensez pas que je me mêle de la vie privée de mes équipes, mais... Mathieu ne s’en cache pas... il est gay.
    
    Je n’ai pas besoin d’ajouter “comme moi ” pour que nous nous comprenions.
    
    — Je me demandais... enfin... si vous pourriez lui parler... pour sa carrière... On peut tout se dire non ? Vous... vous n’avez pas eu de problèmes. Je crois qu’il s’inquiète et vous pourriez peut-être le rassurer.
    
    — Non, c’est vrai. Pour moi, les choses ont été faciles finalement. Vous voulez que je lui en parle assez “directement” ou vous préparez le terrain ?
    
    — Je lui en toucherai deux mots avant.
    
    — OK. Et moi, je peux vous poser une question ...
«12»