1. Solange, jeune fille à éduquer (1)


    Datte: 22/09/2022, Catégories: Hétéro Auteur: Docmature

    ... maintenant sa bouche qui remplace ses doigts, sa langue lèche chaque téton puis ses lèvres les sucent et les tirent délicatement. Mon partenaire a donc décidé d’être plus doux et je savoure ce changement, aussi j’enlace sa tête de mes bras afin de l’appuyer plus fortement contre ma poitrine.
    
    Quand soudainement, je pousse un nouveau cri, il vient de me mordiller un mamelon alors qu’une de ses mains me pince l’autre. Je devrais le repousser mais c’est plus fort que moi, je n’ai qu’une envie, qu’il poursuive. Et j’entends, sans pouvoir les retenir, des "ouiii" et des gémissements sortir de ma bouche alors qu’une de mes mains descend vers mon intimité. J’introduis deux doigts entre mes lèvres vulvaires et je débute mes caresses, je mouille abondamment et mes doigts sont vite trempés. Alors que mon partenaire poursuit, avec sa bouche, l’alternance de caresses sensuelles et plus vigoureuses de mes tétons, mon index s’est rapproché de mon bouton d’amour, je veux jouir rapidement. Et au moment où M Franck me mordille une nouvelle fois un sein, un orgasme me transperce.
    
    — Je ne le crois pas Solange, tu n’as que 20 ans et pourtant tu es déjà une belle garce. Je ne regrette pas que, grâce à Iron, tu sois montée chez moi…
    
    — Moi non plus, j’ai adoré et j’ai envie de poursuivre et que vous me preniez maintenant. Mais vous préférez, sans doute, une bonne pipe avant.
    
    — J’aime la jeunesse, toujours très directe… Alors, lève-toi et finis de te déshabiller.
    
    Je fais tomber ma jupe ...
    ... au sol et retire mon string, complètement trempé, puis je me dirige vers mon hôte afin de m’occuper, comme promis, de sa queue.
    
    C’est alors que ce dernier prend la parole, avec un ton ferme auquel je ne m’attendais pas.
    
    — Tu crois quoi, que tu pouvais regarder dans mon ordinateur et que je ne verrais rien. Mon écran était en veille en entrant dans la cuisine et curieusement allumé quand j’en suis sorti et tu avais bêtement déplacé la souris, je suis gaucher, malheureusement pour toi. Alors, tu vas savoir ce qu’il en coûte de fouiller dans les affaires des autres sans autorisation.
    
    Je rougis, j’ai l’impression d’avoir été prise la main dans le sac comme un enfant.
    
    — Excusez-moi, M Franck, je sais que je suis beaucoup trop curieuse, c’est un de mes défauts, mais je n’ai rien vu, je n’ai pas eu le temps.
    
    — Ne te fous pas de moi, tais-toi et mets-toi à quatre pattes sur le canapé, ta tête dans le coussin, ton cul bien relevé et les cuisses écartées. Maintenant !
    
    Mon assurance et ma répartie dont je suis habituellement si fière s’envolent, je n’ose rien dire et j’obéis docilement. Je m’installe comme demandé, me cambrant pour bien tendre mes fesses en arrière et vers le haut, les cuisses légèrement écartées. Le salaud, il a certainement envie de visiter mon petit trou, même si je dois avouer que je suis loin d’y être opposée et que tout cela m’excite beaucoup.
    
    — Voilà monsieur Franck, j’ai fait comme exigé. Et si vous voulez m’enculer comme je le pense, je ne ...
«1...345...»