1. Premier rendez-vous


    Datte: 17/08/2022, Catégories: f, h, extracon, Collègues / Travail cérébral, BDSM / Fétichisme Masturbation facial, Auteur: RougeGorge

    Après plus de quatre années de discussions coquines régulières sur le Net avec un homme marié, je me décidai enfin à lui accorder un rendez-vous dans la vraie vie…
    
    Je suis Nathalie, 47 ans, remariée depuis maintenant six ans et très heureuse dans ce nouveau couple. Mon activité de commerciale itinérante pour une entreprise de fournitures de bureau me plaît beaucoup. Moi qui suis de nature plutôt indépendante, j’apprécie d’être seule pour m’organiser, et le fait d’être souvent sur la route me donne une certaine sensation de liberté. J’ai donc la chance d’être heureuse en ménage et au travail… J’ai bien conscience de cette chance, mais j’ai, malgré tout cela, gardé la vilaine habitude de me connecter sur un site de discussion plutôt coquin que j’avais découvert à la fin de mon premier mariage. Bien que mon mari réponde parfaitement à mes attentes lors de nos ébats, je ressens toujours l’envie de découvrir un homme qui m’est parfaitement inconnu, de séduire, me laisser séduire, et dans le meilleur des cas, prendre du plaisir derrière mon écran….
    
    La très grande majorité des invitations à discuter que je reçois ne sont guère intéressantes… En général je compte quelques dizaines de« cc sava ? » ou autres« slt t dispo », auxquels je ne prends pas la peine de répondre, et, quand l’heure avance dans la soirée, les messages deviennent de plus en plus graveleux, ce qui n’invite pas à répondre non plus… Toutefois, à travers cette jungle de« poètes », il m’arrive occasionnellement ...
    ... de tomber sur un homme courtois et à la discussion agréable. Pascal était de ceux-là.
    
    Pascal a 10 ans de plus que moi, il est instruit, cultivé, il sait faire preuve d’une certaine élégance dans sa façon d’écrire, et c’est ce qui m’a plu au premier abord. De plus, il est marié, ce que mon sens de la compétition et mon goût de l’interdit apprécient énormément. Notre première conversation dura des heures, jusque très tard dans la nuit, à parler de tout et de rien, de nos vies, de nos amours…, et de fil en aiguille nous avions dérivé jusqu’à atteindre notre premier orgasme par écrans interposés. Ce fut intense, puissant, cérébralement très jouissif. Il était si rare pour chacun de nous d’avoir un échange de cette qualité que nous en voulions encore, encore et encore plus…
    
    Nous avons donc continué à nous retrouver régulièrement sur ce site de tchat, généralement le soir lorsque mon mari ou moi-même étions en déplacement, accumulant à nous deux des centaines d’orgasmes et autant de scénarios cochons dans les lesquels nous laissions libre court à nos fantasmes les plus osés…
    
    Un petit fantasme avait même été réalisé à distance à deux reprises : j’avais envoyé à Pascal, par courrier, quelques pièces de lingerie qu’il avait pu voir en photo sur moi au préalable. Il avait en sa possession une culotte imprimée léopard et un tanga en dentelle écrue portant mes parfums intimes, qu’il aimait sentir lors de nos échanges cochons. Les deux culottes étaient accompagnées de deux paires ...
«1234...»