1. Mylène, de femme modèle à salope assumée (1)


    Datte: 14/08/2022, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: lammergeyer

    ... ses doigts contre son clito avant de présenter mon gland contre sa rondelle. Je crains le pire sachant qu’elle s’est toujours refusée à se masturber devant moi et surtout à accepter la sodomie !
    
    Contre toute attente, ses doigts se mettent à tourner avec frénésie sur sa vulve pendant qu’elle s’étire les tétons de l’autre main. J’en profite pour pousser ma queue contre son anus qui s’entrouvre. Je la laisse s’habituer un peu avant de la pénétrer plus avant pendant qu’elle se mord les lèvres en se frottant le clito. Mon gland finit par être entièrement absorbé accompagné d’un petit cri. Je ne bouge plus. C’est elle qui vient alors au-devant de ma bite en se l’enfonçant plus profondément avant de la ressortir un peu et recommencer jusqu’à ce que je sois entièrement en elle. Elle se relève alors en me prenant la tête pour m’embrasser.
    
    Je me retourne et m’allonge à mon tour sur la table en la gardant enlacée à moi, ma bite toujours au fond de son cul. Elle prend alors appui sur les deux bancs situés de part et d’autre de la petite table de cuisine et entreprend de s’enculer à son rythme en me regardant le visage épanoui de bonheur. Ses seins lourds et encore fermes s’agitent en cadence avec ses tétons tendus comme jamais. Je lui demande alors si elle revit cette fois encore son rêve de la nuit passée.
    
    — Oui. Tu sais je me suis fait prendre par tous les trous, comme tu dis, d’affilée et même à la fois par toutes ces bites qui hantaient mon esprit embrumé.
    
    — Tu as dû ...
    ... jouir plusieurs fois alors ?
    
    — Oui beaucoup comme maintenant !
    
    — Mais là, il n’y a qu’une queue pour assouvir ton fantasme ?
    
    — C’est vrai. Je m’en contenterais. Je n’en reviens pas que ce soit si agréable de jouir par le cul, ni si bon de sucer une verge !
    
    — Il n’est jamais trop tard pour expérimenter de nouvelles choses, non ?
    
    — Je suis si excitée ce matin que je ne veux pas que tu éjacules ailleurs que dans ma bouche. Je veux sentir ton sperme sur ma langue, mon chéri. Préviens-moi quand tu sentiras que tu viens. Promets-le-moi ?
    
    — OK. Si je comprends bien, tu as avalé le foutre de tes baiseurs cette nuit ?
    
    — Oui j’avoue que j’y ai pris plaisir en rêve et qu’il me tarde maintenant d’y goûter en vrai !
    
    — Tu veux me laisser entendre que tu n’es plus opposée à sentir une autre queue en toi ?
    
    — Déjà prendre ton éjac en bouche est un grand pas pour moi, tu sais !
    
    — Mais tu ne rejettes donc plus l’idée d’une autre queue ?
    
    — On verra plus tard si je me retrouve une autre fois dans un tel état d’excitation.
    
    — Je sens que ça monte chérie !
    
    — Attends ! Retiens-toi ! Laisse-moi le temps de te prendre en bouche !
    
    — Mummm ! Ta bouche est chaude. Frotte bien mon gland contre l’intérieur de ta joue et aspire bien. Cela ne va plus tarder. Que tu es bonne, que tu pompes bien, tu es devenue une sacrée suceuse !
    
    Je me laisse alors complètement aller et je sens qu’elle me pompe toujours avalant mon foutre au fur et à mesure de mes éjacs qui semblent ne ...
«1...345...9»