1. Mylène, de femme modèle à salope assumée (1)


    Datte: 14/08/2022, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: lammergeyer

    Toujours mariés, Mylène et moi, nous vivons cependant désormais séparés de corps, elle vit en ville dans notre appartement pendant que moi, je reste dans notre maison de campagne. Nous nous retrouvons régulièrement pour voyager ensemble et surtout aller voir nos trois enfants et quatre petits-enfants.
    
    Concernant le sexe, j’en suis réduit depuis un moment déjà aux plaisirs solitaires et même si nous faisons encore lit commun lors de nos voyages, nous ne nous touchons plus sous la couette. Mylène me reproche toujours, bientôt vingt ans après, d’avoir voulu la faire participer à une rencontre dans un bar avec un couple trouvé sur le Net pour voir s’il pouvait y avoir quelques affinités entre nous.
    
    J’ai souvent repensé dans mes rêves érotiques à ce qui aurait pu se passer si elle avait accepté de m’accompagner ce jour-là !
    
    - 0 -
    
    Pour cause de reconversion dans mon travail, nous habitions à cette époque-là loin de la famille y compris de nos enfants et surtout de nos amis de longue date. Mylène ne travaillant pas avait du mal de s’adapter à cette nouvelle situation. Elle s’était pourtant tournée une fois encore vers une association caritative locale pour s’occuper et surtout se faire de nouveaux amis. Pris dans mon nouveau travail, je n’ai pas perçu le degré de mal-être dans lequel elle se trouvait, ni surtout remarqué son refuge vers l’alcool de plus en plus prononcé pour tenter d’y faire face. Me rendant responsable de sa nouvelle condition, elle s’est éloignée ...
    ... petit à petit de moi au point de ne plus vouloir faire l’amour et même que je la touche surtout depuis le décès récent de sa mère.
    
    Pourtant Mylène continue de dormir nue à mes côtés comme aux premiers jours de notre mariage, même si elle s’endort de plus en plus souvent très rapidement à demi ivre sans que je m’en rende vraiment compte, mettant cela sur la fatigue due à son nouveau travail bénévole. Aussi j’ai de plus en plus de mal à accepter son comportement qui frustre mes appétits sexuels du retour d’âge sans prendre conscience de ma responsabilité dans sa dépression naissante. C’est ainsi que lors d’une de ces nuits où elle dort profondément pendant que je m’excite une fois de plus à ses côtés à l’imaginer baiser avec un autre, je décide carrément d’abuser d’elle pendant son sommeil.
    
    Je me tourne alors la bite en érection pour la frotter contre son cul nu. Je suis si excité que je ne crains même plus de la réveiller. Je frotte mon gland entre ses fesses sur sa raie culière un long moment en une lente masturbation. Je tends alors une main vers son entrejambe et glisse un doigt dans son antre qui se mouille lentement à ma grande stupéfaction. Je continue mon intromission avec un deuxième doigt. Elle s’humidifie de plus en plus au point que je m’attaque bientôt à son clito.
    
    Elle ne bouge toujours pas et ronfle même un peu. Je décide de la pénétrer alors jusqu’à la garde. Toujours pas de réaction. J’entreprends une série de lents va-et-vient. C’est quand je sens qu’elle ...
«1234...9»