1. Nathalie, auto-entrepreneuse : beauté à domicile (6)


    Datte: 05/08/2022, Catégories: Zoophilie, Auteur: Muriel57

    Un peu dans un état second je suis rentrée chez moi bouleversée par toutes ces émotions enivrantes qui me traversent en ce moment. Mes doutes aussi me reprennent à chaque fois. Ce tabou brisé m’amène tellement loin et pourtant à chaque fois que je passe le portail de la maison de Valérie et que Paco accourt vers moi, toute inhibition disparait ! Ce soir là je fais une machine à laver. J’enfourne dans le tambour mes vêtements souillés d’hier et des jours précédents. Je ne peux m’empêcher de humer l’odeur de mes robes et de mes sous-vêtements imbibés de sperme canin délivrant de puissantes phéromones. A la perception de ces effluves de mâle, les images reviennent dans ma tête, ma chatte s’humidifie, les seins se durcissent. Je ne peux refreiner un mouvement de ma main qui s’approche inéluctablement de mon entre jambe et je me retrouve là, assise devant la machine à laver à me masturber frénétiquement.
    
    Le lendemain, après une nuit passablement agitée de rêveries érotiques, je m’habille pour aller faire le ménage chez Valérie et m’occuper de son chien Paco. Elle rentre demain, la maison doit être nickel. J’ai mis une jupe en cuir noir mi-cuisse et un T-shirt sans manches rouge. Encore une fois, prévoyant que ce serait inutile, je n’ai pas mis de culotte.
    
    A 8h30 je pousse le portail du jardin et je suis accueillie par Paco tout frétillant. On se fait les mamours un moment puis je déconnecte l’alarme avec la télécommande et je rentre dans la maison. Tout est silencieux. Paco ...
    ... commence déjà à fourrer son museau sous ma jupe !
    
    - Non non Paco ! Vilain chien ! Pas maintenant, maman a du travail ! En effet, je préfère finir le ménage avant de me détendre.
    
    Je prends l’aspirateur, les brosses et les produits d’entretien et je commence par l’étage : une salle de bain, un toilette, 2 chambres, un dressing.
    
    Je nettoie consciencieusement, prenant très à cœur de rendre cette maison impeccable. Il faut dire que Valérie n’est pas très ordonnée dans son intérieur.
    
    J’arrive dans la salle à coucher attenante au dressing et je passe l’aspirateur sous le lit. La tête de la brosse aspirante tape dans quelque chose qui gêne. Il y a une sorte de coffre en bois d’environ 50 cm sur 50 sous le lit. Je le tire pour finir le travail et, intriguée, je le regarde. Il y a une serrure et une clé dedans ! Sacrée Valérie ! Si c’est des choses précieuses, sous le lit, c’est la première cachette que vont chercher des cambrioleurs. Je décide de m’en assurer et j’ouvre le coffre.
    
    Je suis totalement éberluée par ce que je vois !
    
    Une collection de sex-toys enchevêtrés git dans cet écrin en chêne.
    
    J’en laisse échapper un sifflement !Hé bien ! elle ne s’embête pas la Valérie !
    
    Je détaille la collection, admirative de ces engins de jouissances ici rassemblés : Deux gros phallus XL très réalistes de texture très douce et souple, 3 plus rigides vibrants …
    
    - Putain ! Y en a même un qui fait de la lumière ! M’esclame-je en testant son fonctionnement.
    
    … 2 autres ...
«1234»