1. Pierre, le journaliste (4)


    Datte: 05/08/2022, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: phildomi

    Le gardien ouvre la porte de la cellule. Pierre a très peu dormi. La nuit, il y a beaucoup de bruit à la maison d’arrêt. Le moindre bruit est amplifié. Pierre a juste envie d’un café qu’il n’aura pas, il le sait. Il suit le gardien. Ils passent les différentes portes, longent des couloirs, et rejoignent les policiers qui l’attendent à l’entrée de la prison. Ils l’emmènent sur les lieux du crime, enfin du soi-disant crime.
    
    Là, Emma est là, souriante. Elle vient l’accueillir et lui dit :
    
    — vous avez l’air fatigué. Je vais vous faire libérer pour que vous puissiez vous reposer.
    
    La juge arrive avec sa greffière. Elle regarde la véranda.
    
    — Messieurs les policiers, vous allez devoir rester dehors, il n’y a pas assez de places.
    
    S’adressant à Pierre
    
    — Mettez-vous à votre place.
    
    Pierre entre dans la véranda, s’installe sur la chaise juste dans un petit espace. Son avocate se met à côté de lui. Elle est coincée entre Pierre et le mur. Il reste un grand espace central avec une porte au milieu.
    
    La juge rentre par cette porte. Au moment où elle passe le seuil, la voix de Jean-Pierre Marielle retentit :
    
    — Tu es en retard comme toujours.
    
    La juge s’arrête et ne comprend pas. A ce moment-là, la machinerie se met en route. La juge se retrouve emprisonnée dans les pinces des bras articulés et la greffière bloquée à la porte par un robot qui l’enserre et l’empêche de bouger. Les bras rentrent en action, la juge se retrouve nue, un bâillon sur la bouche. Des ...
    ... lanières sifflent et claquent sur sa peau. La juge ne crie pas, elle est étonnée. Elle se laisse aller, se détend et perd tout contrôle. Sa peau mate commence à avoir des marques rouges. Ses petits seins sont marqués, les tétons sont sortis. Une corde descend et passe autour du cou, elle se resserre un peu, très peu. Un gode guidé par un laser se présente à son entrejambe, il cherche, tourne et rentre profondément dans son vagin. La juge commence à gémir,
    
    Pierre regarde et bande. Emma s’en aperçoit, elle descend sa main au niveau du pantalon de Pierre et le caresse doucement. Celui-ci lui sourit.
    
    La juge rougit, le nœud serre un peu plus, elle peut encore respirer, mais difficilement. Son bassin bouge sur le gode. De la cyprine coule sur sa cuisse. A l’intérieur de la cuisse gauche, il y a un petit tatouage représentant une femme enchaînée. Pierre se dit qu’il ne s’était pas trompé, c’est bien avec elle qu’il avait dialogué. Le monde est petit.
    
    Il n’en peut plus et ouvre sa braguette. Emma ne se fait pas prier, se penche et commence à le sucer.
    
    Pierre passe la main dans le corsage d’Emma, caresse le sein gauche, trouve le téton. Emma frissonne. Il pince fortement le téton déjà très sensible. Emma pousse un petit cri, mais continue à pomper Pierre.
    
    La juge a les yeux révulsés, le visage tout rouge, sa poitrine se soulève par saccades rapidement, la cyprine coule. Les robots n’arrêtent pas, il continue. Le corps de la juge est plein de stries, le gode fait des ...
«12»