1. La Sodomie d'une nuit d'été (1)


    Datte: 05/08/2022, Catégories: Gay Auteur: addict_reader

    ... charmants, mais je les enviais quelque part ces trois mecs-là.
    
    Cela devait faire quelque temps que j’étais planté là puisque je vis qu’un des trois mecs me regardait du coin de l’œil. Il a dit quelques mots à ses deux compagnons, puis ces derniers se sont mis eux aussi à me scruter. Je n’avais pas voulu les épier, mais j’ai compris mon erreur. J’étais habillé tout en noir au beau milieu de la nuit, à espionner trois gays dans un bar. J’ai dû inquiéter ces messieurs puisque l’un d’eux s’est levé brusquement et s’est approché de moi d’un pas ferme.
    
    — Il y a un problème ? m’a-t-il lancé.
    
    J’ai été pris de court devant cette attitude hostile et peinant à me faire comprendre clairement, j’ai bafouillé que je ne voulais en aucun cas les mettre mal à l’aise, que je me promenais par hasard dans le coin, et que je me suis mis à rêvasser en les observant. Pris dans cette gêne incommensurable, j’ai décidé de m’éclipser furtivement. Je commençais à fuir lorsqu’il m’a hélé : « Hey ! Attends ». J’ai ralenti, mais sans m’arrêter. Enfin, il est parvenu à mon niveau et a continué à marcher à mes côtés.
    
    — Comment t’appelles-tu ? m’a-t-il alors lancé.
    
    — Arnaud et toi ? lui ai-je répondu sans trouver mieux à dire.
    
    — Seb. Tu sais quand on t’a vu arriver, tu nous as inquiétés, on s’est dit ce mec-là, il veut casser du pédé, m’a-t-il avoué.
    
    — Ah non, tu me portes des intentions qui ne sont pas les miennes.
    
    — Oui, c’est ce que j’ai compris ensuite, mais que faisais-tu là, je ...
    ... ne suis pas sûr de comprendre.
    
    — Moi non plus. J’ai été poussé par un élan, conduit par une intension invisible qui me tirait de plus en plus vers la nuit, au hasard des ruelles.
    
    — Mais... Tu es gay ?
    
    — Oui.
    
    — Et tu connaissais cet endroit ?
    
    — Pas du tout, je te l’ai dit, je suis arrivé ici grâce au hasard. Pourtant quand je suis arrivé sur cette place, quand je vous ai aperçu, j’ai été frappé par une certaine réalité. Je pensais avoir surmonté certaines angoisses alors qu’il me reste tellement de chemin à parcourir. Et toi, pourquoi m’avoir poursuivi ?
    
    — Sûrement la même force qui t’a emmené jusqu’ici.
    
    Nous avons parlé quelque temps ainsi, tout en marchant. Enfin, nous sommes arrivés sur une petite place mal éclairée. Il y avait une fontaine en son centre. Je commençais peu à peu à faire confiance à cet inconnu. Nous avons continué à parler de choses futiles pendant quelques minutes. J’étais maintenant beaucoup plus détendu. Je distinguais mal les traits de son visage éclairé uniquement par les lampadaires, mais devinais par moments certains de ses mimiques, et j’aimais bien la façon qu’il avait de me sourire. Peu à peu, je m’interrogeais sur ce garçon, « je crois qu’il me plaît » me dis-je, à part. Il avait pourtant bien dix ans de plus que moi, mais il avait un charme et une douceur qui étaient attirants.
    
    Sans que je m’en rende compte, nous sommes maintenant assis côte à côte sur le rebord de cette fontaine. Nous sommes bien trop proches pour que je ...