1. Des espoirs


    Datte: 16/07/2022, Catégories: fh, fplusag, voisins, Voyeur / Exhib / Nudisme caresses, intermast, pénétratio, attache, délire, Humour Auteur: Domi Dupon

    Dans l’épisode précédent nos deux « héros » ont conclu et s’endorment, enlacés, toujours privés d’électricité. Mais que va-t-il pouvoir encore se passer ?
    
    Dimanche matin :
    
    Jeff fut réveillé par le soleil qui entrait dans la chambre. Pas de surprise, en ce dimanche matin, il savait à côté de qui il avait dormi. Il se retourna. Madeleine ! Elle s’était débarrassée de son pyjama, haut et bas et ne portait plus qu’un t-shirt qu’elle lui avait emprunté. Couchée en chien de fusil, elle lui offrait le spectacle divin de son petit cul nu. Il observa, fasciné, le bas de ses reins. Ces deux globes fermes qui le narguaient appartenaient à une femme qui frisait la soixantaine. Il les avait caressés, avec passion et des deux mains, la veille et à leur vue son désir renaissait. Soudain, il réalisa : Madeleine, au trois quarts nue, la couette rejetée au bas du lit, cela ne pouvait signifier qu’une chose : l’électricité avait été rétablie.
    
    Alors qu’il tendait la main vers ses fesses, il stoppa son geste. Un bruit au rez-de-chaussée avait attiré son attention. Plus exactement le grincement de la porte de la cuisine. Si on l’ouvrait normalement, elle ne produisait aucun son, mais si on tentait de le faire silencieusement, sadiquement, elle grinçait sur ses gonds. C’est ce qui venait de se produire. Mathilde et le connard ! Ce ne pouvait être qu’eux ! Le SMS qu’elle lui avait envoyé ne lui faisait pas craindre la réaction de sa femme, mais il ne savait pas de quoi était capable, le ...
    ... beau Jacky. D’ailleurs, il la voyait mal se pointer. Mais l’autre ! Mathilde ne lui aurait pas donné sa clé. Trop occupé qu’il était à lutiner Madeleine, il avait dû une fois de plus oublier de fermer la porte d’entrée. S’il venait lui chercher des crosses, il allait le regretter. Jeff avait beau n’être qu’un bureaucrate, il avait dû subir tous les stages de techniques de défense. Et il n’était pas le plus mauvais en combat rapproché.
    
    Le beau temps était revenu, sans doute la décrue avait-elle commencé. La Lescherette, en torrent qu’elle était, descendait aussi vite qu’elle montait. On pouvait sans doute traverser le pont, du moins à pieds. Après avoir vérifié que sa compagne dormait toujours, il se leva et, en essayant de se montrer le plus discret possible, il descendit.
    
    En entrant dans la cuisine, il se trouva nez à nez avec la gueule noire d’un pistolet style Glock ou Beretta, genre d’arme qui ne vous incite pas vraiment à faire le malin. Et l’hurluberlu qui tenait le pistolet n’était pas le cocufieur jaloux, mais ce foutu immigré suédois dont la radio avait parlé. Machinalement, il leva les bras. Et lui de poser cette question qui montrait la hauteur de son Q.I.
    
    — Qu’est-ce tu fous là, toi ?
    
    Jeff lui aurait bien répondu qu’il était chez lui, mais il préféra se taire.
    
    — J’trouve c’tte vieille baraque pourrave au fond du désert et faut qu’elle soit habitée. Fais chier, man. T’es tout seul ?
    
    Avant qu’il ait eu le temps de répondre, Madeleine vêtue de sa seule ...
«1234...16»