1. Amour interdit (3)


    Datte: 23/06/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Darkminou

    « Et tu crois que je laisse tout le monde me toucher comme ça ? »
    
    J’étais sous le choc, ma nièce m’avouait indirectement qu’elle éprouvait les mêmes sentiments que moi. Ma peur venait de s’envoler et je pouvais à présent toucher mon rêve, mon fantasme absolu du bout des doigts.
    
    Sous la faible lumière tamisée de sa chambre je multipliait les baisers et les suçons dans son cou pendant que ma main glissait sous son T-shirt pour caresser ses hanches. Ma main gauche parcourait sa peau en caressant son ventre avant de redescendre sur ses cuisses.
    
    C’était fou, j’étais en train de vivre un rêve éveillé. J’avais la possibilité de toucher ma nièce avec son consentement.
    
    Je prenais un peu de recul pour contempler le tableau, mes lèvres parcouraient la douceur de son cou et ma main caressait ses cuisses et glissait lentement vers le fin textile qui recouvrait ses fesses.
    
    Ma main était posée sur sa culotte, je touchais son cul. J’étais plongé dans mon fantasme, j’en devenais fou. Je bandais comme un taureau et elle devait sentir ma queue qui appuyait dans son dos.
    
    Toujours à moitié au dessus d’elle en une demi position de cuillère, je continuais de parcourir son corps de ma main baladeuse.
    
    Cette main qui avait goûté à ses cuisses, fesses et hanches remontait maintenant sans hésitation vers sa poitrine. Une fois arrivé au contact de son sein gauche, quelle ne fut pas ma surprise que de sentir une poitrine aussi ferme. Jamais je n’avais connu une poitrine si douce et ...
    ... si ferme que la sienne, c’était un délice.
    
    Je me suis redressé pour surplomber cette magnifique poitrine que je massais avec passion.
    
    J’ai relevé son T-shirt et sa brassière pour observer dans la pénombre sont magnifiques 90C que j’ai immédiatement pris en bouche. J’ai léché et tété ses jolis petits tétons encouragé par les gémissements de ma nièce.
    
    Encore un peu timide, la jeune lycéenne remit sa brassière en place une fois que j’eus fini de déguster son imposante poitrine.
    
    Après ce moment torride passé avec ma nièce rien ne pouvait plus m’arrêter sur le chemin de la dépravation pour notre plus grand plaisir à tous les deux.
    
    Ma main gauche toujours aussi aventureuse parcourue son corps au contact de sa délicate peau avant de venir se blottir sous sa culotte.
    
    Du bout des doigts j’effleurerais son intimité. La sensation fut incroyable au contact de ses douces lèvres. La délicate et douce petite chatte de ma nièce n’était pas humide, non elle était trempé, inondée !
    
    Cette petite coquine dégoulinait d’excitation sous les préliminaires initié par son oncle.
    
    Coquine je dis ? Je n’allais pas être au bout de mes surprises car ma nièce sous ses airs discrets de première de la classe cachait bien son jeu de jeune femme en chaleur.
    
    À peine mes doigts avaient ils parcouru son sexe en glissant le long de sa fente que ma belle souleva ses hanches pour retirer sa culotte et écarta ses cuisses pour me facilité le passage.
    
    Le message était clair « vas-y tonton ...
«1234»