1. L'envers du décor... (9)


    Datte: 23/06/2022, Catégories: Hétéro Auteur: Zygzags

    ... aussi !
    
    — Passons. Il faisait quoi sur le parking ?
    
    — Bah il était avec une vieille. Il est monté dans sa voiture et il s’est changé. Après il est passé devant et ils sont partis.
    
    — OK et cette « vieille » tu pourrais me la décrire.
    
    — Elle avait une robe genre robe de soirée. Ça lui moulait ses gros seins et son beau cul !
    
    — Des gros seins comment ?
    
    — Bah plus gros que ceux de ta frangine ! Et... un cul un peu plus gros que le tien.
    
    Ça fait toujours plaisir ! Certes, j’avais un peu pris des fesses depuis que je me gavais de pizzas, mais tout de même. Cependant quel que soit la grosseur de mon cul, Stéphane n’a pas été en mesure de m’en dire plus sur la maîtresse de Julien. Bien coiffée, bien maquillée avec une robe fendue beige clair... Je vais aller loin avec ça ! Cependant, il saurait la reconnaitre s’il la voyait. Peut-être qu’avec un peu de chance... « Il ne me reste plus qu’à prier ! » D’après la maigre description et le lieu de la rencontre, j’avais pensé à une prof d’espagnol du lycée. Les garçons l’appelaient « Branlette » en rapport à sa poitrine et sa matière. Ce pouvait-elle que Stéphane ne l’ait jamais vue ? Probablement puisqu’il était arrivé dans le lycée en cours d’année.
    
    Après avoir remercié Stéphane malgré tout, je suis allée au bureau des surveillants pour connaître le motif de l’absence de Julien. S’il l’avait justifiée. J’y ai vu Cyrille, un surveillant avec qui je m’entendais assez bien. Il fut étonné, mais ravi de me voir. ...
    ... « Tiens donc ! Miss Monde est de retour ! » C’était déjà plus sympathique que « bombasse » comme qualificatif ! « Que puis-je pour toi, Gaëlle ? » J’ai expliqué globalement la situation en passant sous silence mes suspicions vis-à-vis de Julien, mais il a très bien compris. « Il y a de l’eau dans le gaz dans le couple modèle, on dirait ! » s’exclama-t-il en tournant les pages de cahier d’absences. J’espérais qu’il ne trouve rien. Au moins, ça voudrait dire que ce n’était pas prémédité.
    
    — Oui, il était bien absent... pour raison médicale.
    
    — Il était malade ?
    
    — Non, examen ! Il y a un certificat.
    
    — Je peux le voir ?
    
    — Je devrais pouvoir faire ça pour toi, mais pas maintenant. Je ne sais pas où il est rangé.
    
    J’ai interrogé Cyrille sur le délai. Il réfléchit quelques instants. « Repasse la semaine prochaine à la même heure. Mais ça ne sera pas gratuit ! » Il a toujours eu des vues sur moi, même avant ma majorité. Cependant, il ne m’avait jamais fait de proposition avant ce jour. Il eut un petit sourire quand je lui demande d’un air faussement innocent « Combien ? » Il marqua un temps, j’ai insisté.
    
    — Une pipe !
    
    — En bois ?
    
    — Bien sûr.
    
    Nous avons ri un peu. Était-il sérieux ? Peut-être qu’il voulait simplement tester le terrain. Après tout, pourquoi pas ? Il était maintenant clair que Julien était allé voir au moins une fois ailleurs... et ce n’était pas par opportunité. Pour une fois, je bénissais le fait d’être indisposée durant le week-end. Durant ...
«1...345...15»