1. Live and let die (5)


    Datte: 12/06/2022, Catégories: Transexuels Auteur: Mlle_Helened

    Les fêtes de fin d’année étaient passées. Franck descendit chez ses parents, près d’Angoulême. Il raconta sa vie et son voyage à Barcelone. Mais il passa sous silence son travestissement. Ses parents étaient heureux que tout marche bien pour lui, ce qui n’était pas le cas de son frère aîné, une nouvelle fois au chômage. Et ils étaient encore plus heureux que sa langue maternelle lui serve professionnellement.
    
    Les grands-parents de Franck étaient venus en France pour travailler quelque temps et avaient fini par s’y installer. Ses parents rêvaient toujours, sans trop y croire, de revenir dans leur pays natal. Leur fils aurait peut-être cette chance, si toutefois, il en avait envie.
    
    Seule Mélody lui avait envoyé un SMS pour lui souhaiter une bonne et heureuse année. Ses vœux étaient aussi destinés à Anna.
    
    Franck reprit le travail. Elizabeth, à son tour, lui souhaita une bonne année en lui faisant la bise. Chose qu’elle ne faisait pas habituellement, se contentant d’un simple bonjour oral.
    
    Il traitait les dossiers en cours tout en gardant un œil sur celui de Barcelone dont la conclusion était proche.
    
    — Franck, apostropha Elizabeth.
    
    — Oui ?
    
    — Tout est prêt pour la fusion. Il ne reste plus qu’à signer les documents. J’aimerais que tu ailles à Barcelone pour ça. Tu pars le matin, tu fais signer, tu passes la nuit là-bas et tu rentres le lendemain en fin de matinée. Je ne pourrai pas t’accompagner, car je serai en réunion sur un nouveau dossier.
    
    Franck se ...
    ... renfrogna. Cette demande, pourtant anodine avait un corollaire moins réjouissant : ce déplacement, c’était à Anna de le faire.
    
    — Tu iras voir Mélody pour qu’elle fasse un point sur ta situation. Elle t’emmènera à Orly.
    
    — D’accord, dit Franck. Mais c’est la dernière fois.
    
    — Promis, dit Elizabeth.
    
    Franck retourna chez Mélody qui fit un état des lieux. L’épilation s’imposa et ainsi qu’une révision des bases du travestissement et du maintien féminin.
    
    Elle accompagna Anna jusqu’à l’aéroport et la rassura sur son voyage.
    
    L’officier au contrôle de sécurité la regarda bizarrement avec un sourire peu engageant. Sans nul doute qu’en d’autres endroits, Anna aurait été malmenée. Ou pire. Malgré tout, il la laissa passer.
    
    Augustin l’attendait à la sortie avec une pancarte qu’Anna ne pouvait pas manquer.
    
    — ¿ Hola Anna, que tal ?
    
    — Hola Augustin, muy bien. ¿ Y tu ? répondit Anna, jouant la comédie du mieux qu’elle le pouvait.
    
    L’espace d’un instant, elle se dit qu’elle pourrait se reconvertir dans le cinéma.
    
    Augustin la déshabilla du regard avec un sourire charmeur. Tout le contraire de l’officier à Orly, même si en d’autres endroits, Augustin l’aurait malmenée, mais d’une autre façon.
    
    Augustin fit un détour par l’hôtel où Anna s’installait pour la nuit. Elle se rafraîchit et se changea rapidement, chaussa ses talons hauts, se repoudra le nez et retrouva Augustin dans le hall. Un sourire tout aussi charmeur et les yeux brillants de désir accueillirent ...
«1234»