1. L'admirateur secret (13)


    Datte: 15/05/2022, Catégories: Hétéro Auteur: Nkari

    ... que j’étais prise. Je crois que j’ai lâché un cri de joie à ce moment-là.
    
    — Bravo, ma chérie !
    
    Bon, ça fait plusieurs minutes que Lulu aurait dû envoyer le SMS. Qu’attend-elle ? Je regarde ma montre avec nervosité.
    
    — On va passer une bonne soirée tous les deux. Je vais te préparer un bon petit plat et on se boira une flûte de champagne. Toi, tu te poses et tu profites : c’est ta soirée, tu l’as bien méritée.
    
    Je file en cuisine et sors mon téléphone pour contacter Lucie.
    
    « Qu’est-ce que tu fous, bon sang ? Elle a fouillé ma chambre. Elle a des doutes, c’est sûr. »
    
    Le SMS de réponse ne tarde pas :
    
    « Et comment elle réagit ? »
    
    « Pas trop mal pour le moment. Mais elle a le regard perdu et semble absente. Envoie-lui le SMS pour la rassurer. »
    
    « Je le ferai tout à l’heure. »
    
    « Quoi ? Comment ça, tout à l’heure ? »
    
    « Tu veux te taper ta fille, oui ou non ? Tu as l’occasion de voir comment elle réagit à cette idée. Tente une approche. »
    
    « C’est pas ce qui était prévu ! »
    
    Mais la garce ne me répond plus. Rhââ, quelle saleté ! Elle va me mettre dans la merde. Non, je m’y suis mis tout seul. La folle, je ne peux rien risquer, c’est trop dangereux. Oui, malheureusement, je fantasme sur ma fille ; mais s’il devait se passer quelque chose entre nous deux, en tant que père et fille, notre relation en sera irrémédiablement affectée. Qui sait quelles seront les conséquences… Et ça, c’est seulement dans l’hypothèse que ma fille fantasme aussi sur moi, ce ...
    ... qui est loin d’être sûr. Non, je ne peux pas prendre le risque de tenter une approche.
    
    De retour dans le salon, Maëlle est toujours aussi catatonique. Son visage se tourne vers moi ; son regard est indéchiffrable. Soudain, elle se lève d’un coup.
    
    — Je crois que je vais aller prendre un bain. J’ai besoin de me mettre plus à l’aise.
    
    — Dommage, tu étais bien charmante en tailleur.
    
    Elle me dévisage, rougit et se sauve. Quel con ! C’est sorti tout seul. Je retourne en cuisine pour préparer le repas. Envie de me mettre de la musique pour me changer les idées. Plus assez de batterie sur mon téléphone. Je remonte à l’étage pour récupérer mon chargeur.
    
    L’eau coule dans la salle de bain. La porte est restée entrouverte. Grâce au miroir, j’aperçois une Maëlle de dos et nue, en train de surveiller le niveau de son bain. Peur de me faire surprendre, je ne reste pas en place.
    
    C’est étrange ; habituellement, elle verrouille toujours la porte, mais pas cette fois. Est-ce un piège pour me tester ? Une volonté de s’exhiber ? Ou peut-être s’est-elle tout simplement dit que ce n’était pas la peine de fermer la porte, vu que j’étais censé rester en bas.
    
    Je file dans ma chambre et récupère l’objet de ma quête. Retour en cuisine où je m’attelle à préparer le repas. Ce sera une quiche avec une petite salade en accompagnement, ce qui devrait la satisfaire. Du punk rock dans les oreilles me permet de me détendre un peu.
    
    Maëlle redescend une heure plus tard, juste au moment où ...
«1...3456»