1. Récits érotiques de la mythologie (22) Les Amazones


    Datte: 13/05/2022, Catégories: A dormir debout, Auteur: Olga T

    ... leurs usages et coutumes en matière de relation et de sexualité. Selon Aristote, les Amazones tueraient leurs enfants mâles ou les rendraient aveugles ou boiteux, pour ensuite les utiliser comme serviteurs ou pour assurer leur descendance. Elles s'unissaient une fois par an avec les hommes des peuplades voisines, dont elles choisissaient les plus beaux.
    
    Pour concevoir, elles vont chasser deux ou trois hommes bien obligés de copuler, peut-être par plaisir vu qu’elles sont super-sportives. Peut-être aussi parce qu’ils seraient tués s’ils ne s’exécutent pas. Raide tout court vaut mieux que raide mort. Elles choisissaient des mecs au top !
    
    D'après les Grecs, les Amazones seraient des femmes hostiles aux hommes, leur comportement sexuel serait décrit comme une pure sauvagerie car leurs rapports seraient sans limite et hors mariage. Selon certains historiens antiques, les guerrières d'Eurasie jouissaient d'une sexualité libre et conséquente, avec des hommes des villages voisins de leurs choix avec lesquels elles ont rendez-vous.
    
    Selon Strabon, les Amazones seraient un peuple nomade vivant avec les Gargaréens en Colchide. Ces deux communautés auraient été chassées de Thémyscira, les plaines de la région du Thermodon, pour ensuite vivre en Caucase du Nord. Une fois installés, les Gargaréens auraient décidé de rompre avec les Amazones et une guerre se serait installée. Lorsque les hostilités ont passées, les Gargaréens et les Amazones auraient décidé de vivre séparément, en ...
    ... voisin, avec pour séparation une montagne. Ils font un contrat attestant qu'ils se retrouveraient seulement deux mois dans l'année au printemps, dans l'obscurité pour engendrer des descendants. Si on se réfère à cette description, chacun des deux peuples monte la montagne pour se retrouver à son sommet dans l'obscurité. Un sacrifice serait donné et les Gargaréens et les Amazones s'accoupleraient dans l'obscurité sans avoir le choix du partenaire puis, une fois l'acte achevé, les Gargaréens congédieraient les guerrières. Au moment des naissances, si l'enfant se révèle être une fille, elle peut rester avec sa mère mais si ce dernier est un garçon alors il est amené aux Gargaréens qui, par doute, le reconnaissent comme leur propre enfant.
    
    UNE INSULTE AU MODELE CLASSIQUE
    
    Les Grecs considéraient qu’être une Amazone était une insulte au modèle classique de la femme, ces guerrières n’étant ni épouses ni mères. Les Amazones refusent de se soumettre aux hommes, elles tuent les jeunes garçons et entraînent les jeunes filles au maniement de l’arc et du javelot. Elles incarnent la barbarie et l’image de la cavalière qui excelle dans l’art de la guerre.
    
    Des femmes qui maniaient l’arc et la lance, qui montaient à cheval à cru, ne pouvaient que choquer. Une Amazone, c’est, pour les anciens, une fille à dompter, comme une jument sauvage.
    
    Comme l’écrit CG Schwentzel, « les Amazones étaient des figures mythiques bien qu’étranges, fascinantes parce qu’agressives. ». Elles étaient ...