1. Troublant voisinage (1)


    Datte: 13/05/2022, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Obedientsub83

    Troublant voisinage
    
    Nous avions, ma compagne et moi, emménagé depuis peu dans notre nouvel appartement. De nature discrets et réservés tous les deux, nous n’avions pas encore fait connaissance avec le voisinage, nous contentant de les saluer lorsque nous les croisions dans la cage d’escalier.
    
    C’était un dimanche, en fin de matinée, nous revenions du marché, les bras chargés, quand nous avons croisé nos voisins de l’étage supérieur. Un couple plutôt bourgeois, élégant, devant avoir 7 ou 8 ans de plus que nous, ce qui les approchait de la quarantaine sans qu’ils ne paraissent âgés pour autant. Ils devaient s’entretenir et mener une vie saine. Lui, grand, mince, cheveux commençant doucement à tirer vers le poivre et sel, mais abondants et coiffés en arrière avec style, rasé de près et habillé avec classe, bien que décontracté, même en ce dimanche.
    
    Elle était l’image même de la belle femme brune sûre d’elle et de sa beauté méditerranéenne, des cheveux bouclés tombant en cascade sur ses épaules, le visage d’une pure beauté grecque, une poitrine généreuse tout juste retenue par un petit top la dissimulant autant qu’il la laissait deviner, une taille fine surplombant des fesses que j’imaginais plantureuses et splendides sous une jupe à fleurs estivale d’où descendait une magnifique paire de jambes fines et bronzées.
    
    Ils descendaient les escaliers, nous les montions, ce qui me permit de profiter des belles formes de notre voisine. En les saluant, nous nous sommes ...
    ... écartés pour les laisser passer. C’est là qu’ils se sont adressés à nous. Enfin, c’est surtout elle qui parla :
    
    — Bonjour ! Vous êtes donc nos nouveaux voisins du dessous ?
    
    — Oui, en effet, nous avons emménagé il y a un petit mois.
    
    — Très bien. J’espère que vous allez vous plaire parmi nous. Vous verrez, c’est une copropriété très sympathique, une fois qu’on s’est accoutumés à ses règles.
    
    — Merci. Nous nous plaisons déjà ici.
    
    — Tant mieux, et je suis certaine que vous vous adapterez parfaitement à notre petite communauté. Vous formez un couple charmant, il faut absolument que nous dînions ensemble et fassions plus amples connaissances.
    
    — Ce sera avec plaisir oui, répondis-je.
    
    — Parfait, c’est dit. Je passerai vous voir alors. A bientôt et bon dimanche.
    
    — A vous aussi merci.
    
    Ma compagne et moi avions répondu en chœur alors qu’ils s’éloignaient déjà.
    
    Nous sommes rentrés chez nous, ranger nos courses et discutant de cette rencontre impromptue.
    
    J’ouvris d’ailleurs la conversation :
    
    — Ma foi, ils ont l’air sympathiques nos voisins.
    
    — Oui, même si le regard de la voisine m’a mise un peu mal à l’aise, me répondit ma compagne. Et elle semblait un peu condescendante, non ? Et puis tu as remarqué comme elle te déshabillait des yeux ? On aurait dit une obèse repentie devant la vitrine d’un pâtissier.
    
    — Tu exagères ! Franchement, je n’ai rien remarqué. Tu ne serais pas un peu jalouse ?
    
    — Jalouse d’elle ? Non, certainement pas ! Pourquoi ? Elle te ...
«1234...17»