1. Une semaine à la maison (1)


    Datte: 15/01/2022, Catégories: Transexuels Auteur: Breizh_du35

    ... travers la robe et la culotte, les sensations sont incroyables. Tout est décuplé, je ne peux me retenir et j’éjacule dans le maillot, ce qui eut pour effet de tacher aussi la robe. Je mets un certain temps à me remettre tellement la jouissance est puissante. Je me retrouve maintenant à devoir relaver la robe et le maillot. Il est déjà assez tard et ne voulant pas que ma femme tombe sur mon méfait, je glisse le tout dans le garage sous mon établi pour les laver demain.
    
    Je me dépêche de me rhabiller afin de m’occuper du dîner comme promis, je prépare une salade de tomates, un risotto aux crevettes et mets la table.
    
    — Bonsoir mon chéri, ça va.
    
    — Bonsoir mon amour, oui et toi.
    
    — Je suis crevée, je vais prendre une douche avant de dîner. Je crève de chaud.
    
    — Pas de soucis, les enfants ont fini leurs devoirs et ils sont en train de regarder la télé. Donc ne te presse pas.
    
    — Merci mon chou.
    
    Elise m’appelle de la chambre après sa douche. Je la trouve en culotte dentelle blanche.
    
    — Dis-moi mon amour tu n’as pas vu ma robe blanche en éponge je croyais l’avoir vue quand j’ai sorti les affaires d’été.
    
    — Non je ne l’ai pas vue, tu es sûre ?
    
    — Il me semble mais comme elle n’est pas là j’ai dû la poser ailleurs.
    
    — Je regarde ça. Tu la veux pourquoi ?
    
    — Vue comment il fait chaud je l’aurais bien mise, mais bon j’en ai d’autres.
    
    — Je te confirme, tu as le choix.
    
    — Ben alors tu es jalouse ?
    
    — Jalouse ?
    
    — Ben oui que j’ai des tas de robes.
    
    — ...
    ... Non mais comme toutes les femmes tu veux celle que t’as pas.
    
    — Je te dis que je suis sûre de l’avoir sortie.
    
    — Je l’ai peut-être glissée dans un tas de notre fille, je regarde demain d’accord ?
    
    — OK bon je passe une robe et j’arrive.
    
    — Je vais réchauffer le dîner.
    
    Elle arrive dans la cuisine habillée d’une longue robe à fines bretelles blanche avec des roses imprimées. Je la trouve très belle, et j’ai immédiatement une érection mais j’ai un doute, est-ce ma femme que je trouve belle ainsi habillée ou la robe que je trouve splendide. Ma femme semble voir mon trouble.
    
    — Alors mon chéri, il y a un souci.
    
    — Non mon amour, je suis juste subjugué par ta beauté dans cette robe.
    
    — Merci, tu sais je l’ai depuis longtemps et tu ne m’as jamais fait de compliment quand je la portais.
    
    — Sans doute que le fait de m’occuper de tes affaires, m’ont fait voir comment tu es belle et qu’elle souligne magnifiquement tes courbes.
    
    — Merci.
    
    Elle s’approche de moi pour m’embrasser tendrement.
    
    — En effet j’ai l’air de te faire de l’effet dans cette tenue. Nous verrons cela après le dîner.
    
    Nous avons dîné avec les enfants et dès qu’ils sont remontés dans leurs chambres, nous nous sommes précipités dans notre chambre. Je n’ai pas débandé de la soirée et à peine arrivé dans la chambre, je me déshabille et saute littéralement sur ma femme, je ne lui laisse pas le temps d’enlever sa robe, je tire sur sa culotte et la pénètre sans autre forme de préliminaire. Autant vous ...
«1234...7»