1. Relation toxique (15)


    Datte: 14/01/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: simson3

    ... avantages fiscaux que je leur apportais qu’à me donner de l’affection.
    
    Mon adolescence se passa sous le signe du mépris et de la souffrance. J’ai été injustement traitée dans les familles d’accueil. On m’a violée et dévalorisée sur le plan humain, sans que la DPJ (Nda: Direction de la protection de la jeunesse) puisse intervenir pour me protéger. En vieillissant, j’ai développé un sentiment de haine et de mépris envers l’humanité qui semblait m’avoir rejetée et ce, dès le début. J’ai cherché l’amour et le bonheur dans les bras de plusieurs hommes et de plusieurs femmes, sans jamais trouver ce que je cherchais. J’ai connu la dépression de même que la hantise des pensées suicidaires.
    
    Puis, un jour, à la télé, j’ai vu Alicia LeBel. Dès le premier instant, j’ai été frappée par la douceur que cette femme cachait derrière son énergie ainsi que par son honnêteté et son intelligence. Je voyais déjà l’amour qui se dégageait de cette personne humble quoique célèbre. Dans mon esprit, elle représenta alors mon idéal, et je me voyais déjà vivre à ses côtés. Sans encore la connaître, j’étais persuadée que cette femme saurait répondre à mes attentes et qu’elle me donnerait cet amour dont la vie m’avait privée depuis toujours.
    
    C’est ainsi que, doucement, j’ai cherché à l’approcher et à me faire connaître d’elle afin que des liens puissent se tisser entre elle et moi. Le but recherché était simple: me l’approprier entièrement. Alicia était devenue à mes yeux la quête de ma vie. ...
    ... Elle symbolisait pour moi l’amour parfait, fidèle et sincère, rempli d’abnégation, et il me la fallait à tout prix sinon c’était fini pour moi.
    
    Ma première tentative à Dallas a d’abord échoué, Alicia m’ayant avoué son indéfectible amour pour Sophie. J’avais donc alors décidé d’être patiente et d’attendre que le Ciel me fasse un signe.
    
    Ce signe me vint finalement lorsque Sophie fut hospitalisée suite à son accident. C’était pour moi l’occasion ou jamais. Sous ma garde, je posai sur elle de faux diagnostics dans le but de l’éliminer de l’équation. Afin de l’inclure dans le Protocole de fin de vie, j’ai faussé les résultats de tous ses EEGs en lui faisant perfuser des doses massives et répétées de norbutanyl par voie intraveineuse tout juste avant les examens. Je l’ai constamment gardée curarisée avec une perfusion continue de Pavulon, causant chez elle une paralysie laissant croire à des lésions nerveuses irréversibles.
    
    En agissant ainsi, j’ai fait de moi un monstre. J’étais aveuglée par la jalousie et l’amertume dont la vie m’avait fait hériter. Pour un peu d’amour, j’ai voulu tuer une femme innocente mais j’ai finalement réalisé qu’en faisant ainsi, c’est une partie de l’être que je convoitais que je tuais aussi. J’ai dû au final me rendre compte que le cœur d’Alicia débordait d’amour mais que cet amour ne m’était pas destiné. C’est en effet après avoir appris toutes les marques d’affection qu’elle avait manifestées envers elle au cours de leur vie que j’ai conclu ...
«1...3456»