1. Claire, l'ange de ma vie (3)


    Datte: 13/01/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Jhreveur67

    ... et de deux verres de vin blanc. Le serveur apporte l’addition, et je sors immédiatement la carte.
    
    — Non, mais tu n’es pas sérieux ?
    
    — Bien sûr que si, c’est toi qui as payé tout le reste, alors je te dois au moins ça.
    
    — Tu peux être sacrément têtu quand tu t’y mets.
    
    — Je me demande bien de qui je tiens ça.
    
    — Très bien, alors dans ce cas, laisse-moi au moins te payer ça.
    
    Elle me montre du doigt une grande roue située dans la rue juste derrière, et qui surplombe tout le pâté de maisons. Elle adore cette attraction, c’est d’ailleurs la seule dans laquelle elle accepte de monter encore aujourd’hui, mais pas moi. Disons que plus je reste près du sol, mieux je me porte.
    
    Je prends donc sur moi, refoule mon vertige en me disant que cette roue est hyper-sécurisée, et nous montons dans l’une des nacelles. Les premiers instants ne sont vraiment pas agréables pour moi, chaque secousse due à l’arrêt de l’énorme machine pour faire entrer d’autres passagers me fait stresser de plus en plus. Mes jambes commencent à trembler d’elles-mêmes, et Claire est bien amusée.
    
    — Ça, ça s’appelle le Karma mon grand. Tu t’es bien moqué de moi le mois dernier dans les montagnes russes, maintenant, c’est à mon tour de me régaler.
    
    — Oui sauf que les montagnes russes, ça passe vite. Là, la souffrance dure pendant plusieurs minutes.
    
    — Oh pauvre chérie ! C’est une vraie souffrance d’être enfermé là-dedans en hauteur. Regarde le paysage, ça te calmera.
    
    Je tourne la tête en ...
    ... direction de la vitre, et un joli spectacle s’offre en effet à nous. Le soleil se couchant donne au ciel et aux bâtiments une belle lueur orangée, les lampadaires dans les rues s’allument les uns après les autres, traçant le chemin des routes et des trottoirs. Et surtout, Claire, le visage presque collé contre le verre, qui arbore un grand sourire. Jamais je ne m’en laisserais de ses sourires. Même les rafales de vent qui faisaient légèrement trembler la nacelle ne suffisent pas à me faire détacher les yeux d’elle.
    
    C’est à ce moment que je remarque un détail auquel je n’ai absolument pas prêté attention depuis ce matin : sa tenue. Elle porte un ensemble noir constitué d’un fin chemisier à longue manche ample, et une longue jupe de la même couleur sur laquelle est imprimée la même vague que sur la célèbre estampe d’Hokusai. Cet ensemble, c’est moi qui lui ai offert pour son anniversaire il y a deux ans, et elle m’avait alors dit qu’elle le mettrait pour des occasions spéciales, comme des soirées d’anniversaire, ou même plus récemment, l’obtention de mon bac.
    
    Après plusieurs minutes de contemplation silencieuse, Claire brise finalement le silence.
    
    — Tu sais pourquoi j’aime autant monter aussi haut dans ces roues ?
    
    — Non.
    
    — Parce que cela me permet de faire le point. Voir d’où je suis partie, où j’en suis actuellement, et où je veux aller. Réfléchir à quoi faire par la suite.
    
    Doucement, mais sûrement, je comprends finalement pourquoi elle portait cette tenue, et ...
«1234...7»