1. Claire, l'ange de ma vie (3)


    Datte: 13/01/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Jhreveur67

    — S’il te plaît, continue Thomas.
    
    Oui, je viens bien d’entendre ce que j’ai entendu. Claire, la femme que je considère comme ma mère, me demande d’aller encore plus loin dans les caresses, déjà très intimes, que je suis en train de lui prodiguer ! Ma main toujours sur ses fesses, je la regarde alors dans les yeux et j’y vois plusieurs émotions s’y refléter : l’amour, l’envie, mais également de l’appréhension. Je ne sais pas quoi faire : d’un côté, l’excitation a gagné tout mon corps, et une première voix dans ma tête me dit de lui donner ce qu’elle désire. Et elle n’est pas loin de gagner, il suffirait d’un autre mot de la part de Claire, ou d’une simple caresse pour que toute raison disparaisse de mon esprit.
    
    Mais d’un autre côté, je ne veux pas abuser de la situation, et une seconde voix me crie de ne pas faire ça à ma mère adorée. À ce moment-là, une question émerge dans ma tête, et a pour effet de drastiquement diminuer mon envie : ne ferait-elle pas ça uniquement pour me « soulager » de la tension qu’elle pense avoir installée entre nous ?
    
    — Je suis désolé, Claire, mais je ne peux, et ne veux pas te faire ça.
    
    — Tu ne fais rien de mal, je t’assure.
    
    — Si tu veux m’en convaincre, regarde-moi droit dans les yeux et dis-moi que c’est ce que tu veux.
    
    Elle ouvre alors la bouche, mais aucun mot n’en sort, confirmant ce que je craignais. Elle est tout aussi perdue que moi, et a failli laisser ses pulsions prendre le dessus sur sa conscience. Je mentirais si je ...
    ... disais que tout est limpide dans ma tête à cet instant, je pouvais même entendre la seconde voix dans ma tête me dire :mais bordel, tu es vraiment con ?! Elle te veut, tu la veux, vous êtes adultes et consentants, alors donne-lui ce qu’elle te demande !
    
    Claire baisse la tête et se mord légèrement le majeur, une habitude qu’elle a souvent quand elle est dans une période de stress intense. Nos pulsions commencent doucement à se dissiper. Mais alors que je m’attends à ce qu’elle ait la même réaction que sur la plage la veille, elle redresse la tête et me lance un de ses magnifiques sourires qui ont le don de m’apaiser. Je la reprends dans mes bras, sans geste ni intentions déplacés cette fois, et cale ma tête sur son cou.
    
    — Je suis sincèrement désolé pour ce débordement, Claire.
    
    — Ne t’en fais pas, nous étions deux. C’est à moi de m’excuser, je suis censé veiller sur toi, et pas te causer des tourments.
    
    — Je vais être honnête avec toi : oui, j’en ai eu envie pendant un moment. J’ai eu envie de t’écouter et d’aller plus loin.
    
    — Je l’ai sentie, répondit-elle en souriant pour détendre l’atmosphère. Puisqu’on en est aux confidences, puis-je te poser une question ?
    
    — Bien sûr.
    
    — As-tu déjà imaginé ce genre de scène, et même plus, avec moi ?
    
    — Non jamais. Cela n’a commencé qu’hier soir, après... Après la plage. Je te respecte et t’admire beaucoup trop pour avoir de telles pensées envers toi.
    
    — Tu es un amour Thomas. J’ai vraiment beaucoup de chances d’être ...
«1234...7»