1. Ma collègue de bureau… et son neveu (4)


    Datte: 12/01/2022, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: K-ro

    ... et le reste suit en douceur. Ma collègue est aux premières loges pour voir ça. Je prends mon pied tranquillement et Martine aussi jouit à nouveau sous les ronronnements de l’engin qui lui parcourt l’intérieur.
    
    Nous ne la laissons pas refroidir. Je la fais mettre à quatre pattes sur le canapé pendant que Ber se fait une petite toilette avec des lingettes qu’il avait ramenées en même temps que les jouets. De nouveau bien propre et toujours en grande érection, il lui présente son gland qu’elle connaît maintenant bien et qu’elle gobe illico. Pendant ce temps, je reprends mes manœuvres avec un petit vibro que je promène dans la fente de Martine pour bien le lubrifier puis je m’attarde un peu plus sur sa rosette. N’entendant pas de protestations, je pousse un peu et j’ai la bonne surprise de voir qu’elle prend ça comme tout à l’heure elle a accepté mon doigt. Je décide donc d’aller directement plus loin. Je fais signe à Ber, mais il a bien vu ce que je faisais et comprend que le moment est venu de prendre ma place.
    
    Il quitte la bouche de notre partenaire et vient se ...
    ... mettre derrière elle pour la prendre en levrette dans un premier temps. Juste quelques aller-retour pour bien graisser son engin et il le présente devant l’autre trou. Il force à peine et le gland passe le seuil. Il attend un peu pour aller plus loin, mais c’est elle qui pousse en arrière pour s’empaler sur sa tige jusqu’à la garde. Elle a l’air d’avoir l’habitude. Il le lui fait remarquer :
    
    — J’ai cru comprendre que tu aimes bien ça...
    
    — Oh oui, encule-moi ! Oui, fort !
    
    — OK, puisque tu le demandes !
    
    Donc il se cramponne à ses hanches et la pistonne amplement. De mon côté, je passe mon strapon pour lui présenter ma bite factice à sucer. Elle le fait sans plus s’étonner de rien et ne me lâche que pour bramer sa jouissance. Ber n’attend guère plus et lui lâche tout au fond du boyau.
    
    Après une telle séance, tout le monde est plus ou moins essoré, il est donc temps d’aller faire dodo. Pour qu’elle récupère tranquillement, nous l’installons dans la chambre d’amis et la laissons après l’avoir bordée. Nous en faisons de même, satisfaits de notre journée.
    
    A suivre... 
«1234»