1. Un jouet pour James


    Datte: 12/01/2022, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bytrouchard

    ... j'enroule rapidement une serviette autour de mon corps et une autre autour de mes cheveux. Je cours vers l'entrée. Je me tiens là, toujours dégoulinante d'eau alors que j'ouvre la porte au plus bel homme que j'aie jamais vu. Le livreur est trop beau. Je sens une rapide montée d'adrénaline et je rougis. L'homme est poli et me demande où je veux qu'il pose les nouvelles chaises. Mon esprit est complètement perdu,et avant que je ne m'en rende compte nous sommes dans les bras l'un de l'autre. Mes serviettes tombent alors que nous nous roulons sur le sol.
    
    Je ne suis peut-être plus la jolie fille que j'étais à 18 ans, mais je fais du sport trois fois dans la semaine. A 1m65 et 61 kilos, je sais que je peux encore faire tourner les têtes avec ma belle poitrine et mon cul bien rond. En quelques minutes, j'enlève ses vêtements et il me baise alors que je m'abandonne dans ses bras musclés. C'est à ce moment que ma vie change pour toujours. Alors que je me dirige vers un orgasme fantastique, je vois un flash de lumière. Il s'agit d'un appareil photo. Dans un coin de la pièce se trouve James. J'ai oublié qu'il était rentré de l'université depuis deux jours. Généralement il se lève tard et il est souvent absent, car toujours avec ses amis. Avant que je ne puisse vraiment réagir, il prend plusieurs photos supplémentaires. Je me précipite vers les serviettes alors que le livreur reprend rapidement ses vêtements. Alors que je cherche quelque chose à dire, James me crie d'aller dans ...
    ... ma chambre.
    
    Choquée je lui obéis. Une heure s'écoule avant que mon beau-fils n'entre dans la chambre. Je me suis habillée et je suis assise au bout du lit en attendant de voir ce qui va se passer. Il s'assoit sur la chaise de ma coiffeuse et me dit qu'il attend une explication. Je commence à le supplier de ne rien dire à Lance. Je lui dis que je suis désolé, que ce n'est qu'un accident. J'ajoute et je lui jure que rien de tel ne s'est produit auparavant, que je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête. Après que je l'ai supplié de me pardonner et de ne rien dire à son père pendant une dizaine de minutes, James me dit qu'il sait que son père quitte la ville le soir même. Donc il va passer la journée à réfléchir et décider s'il doit lui dire ou non. Je continue à l'implorer de ne rien dire. Je m'entends même dire que je ferais ce qu'il voudra s'il ne dit rien. Il me répond qu'il va y penser et il quitte la pièce.
    
    Toute la journée, j'ai l'impression de marcher sur du verre brisé. Lance rentre du travail, nous dînons et il part pour l'aéroport vers 19 heures. Nous sommes mercredi soir et il me dit qu'il ne reviendra que samedi matin. Je n'ai pas revu James.
    
    Mais vers 23 heures le jeune garçon revient à la maison. Il me paraît ivre. Il me dit qu'il va dans sa chambre, mais qu'il m'appellerait. Vers Minuit, j'entends crier mon nom depuis le salon. Je n'ai jamais été aussi nerveuse en entrant dans la pièce. James est assis sur le canapé, une grande boite devant lui. ...
«1234...10»