1. L'hôtel Beau Rivage (6)


    Datte: 12/01/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: La_douce

    ... son bras. Une fois dans la rue, nous voyons que la boutique de lingerie voisine était désormais ouverte.
    
    — On y va ?
    
    — Avec plaisir.
    
    — Laure, c’est à ton tour !
    
    — Heuuuu, je ne sais pas, je verrais...
    
    — Dégonflée !
    
    — Oui peut-être !
    
    — Si tu te dégonfles, t’auras un gage ! me dit Sylvie en souriant.
    
    — Chouette ! ...
    
    Révélations... La boutique au nom évocateur n’est pas très grande, du moins elle le paraît vue de l’extérieur.
    
    — Crois-tu que nous aurons des révélations ? Je dis à Sylvie.
    
    — Je ne sais pas, en tout cas moi j’en ai eu une... Toi ! Tu es une jolie révélation ; me répond ma belle amie.
    
    J’en suis émue et ne résiste pas à déposer un baiser sur les lèves de Sylvie, sans me soucier de quiconque autour de nous...
    
    — Humm, chérie tu t’enhardis ; me dit Sylvie.
    
    Je souris... Et en même temps, je m’aperçois que la vendeuse du magasin était juste derrière la porte, certainement pour venir nous ouvrir, car le magasin est ouvert depuis peu de temps... Et elle a vu ce baiser.
    
    Sylvie me glisse dans l’oreille “ça commence fort”.
    
    Tout sourire, une grande jeune femme nous ouvre la ...
    ... porte, une jolie métisse, certainement originaire des îles.
    
    — Bonjour mesdames, bienvenues.
    
    La vendeuse toujours souriante nous dévisage de bas en haut. Elle porte une robe assez longue, rouge pâle, décolletée et bras nus, des sandales à talons fins et assez hauts, la rendant encore plus grande. Ses jambes sont voilées de noirs.
    
    — Je pense que vous trouverez votre bonheur ici, tout ce que vous aimez porter, je pense ; dit notre hôtesse.
    
    — Ce que l’on voit semble ravissant ; dit Sylvie de façon très ambiguë... Parle-t-elle pour les tenues exposées ou pour la vendeuse ?
    
    Nous progressons dans le magasin, plutôt étroit, mais tout en longueur. Beaucoup de belles pièces sur portants, sur étagères... des affiches de marques connues présentant leurs modèles...
    
    Proche de la caisse, un rayon collanterie fourni, avec des bas de toute sorte, mais de belles qualités, FF, talons Cubain, quelques sachets de bas vintage... Hors de prix.
    
    Un bonheur... Nous circulons, touchons... Nous n’attendions pas à trouver tels trésors ici avant d’entrer.
    
    J’espère que l’histoire vous plaît toujours.
    
    A suivre ...
    
    Bisous 
«1234»