1. Une entreprise décontractée. (1)


    Datte: 11/01/2022, Catégories: Hétéro Auteur: Susu23

    Cette histoire a été inspirée du hentai "Business Casual" de l’artiste Meesh
    
    Ça y est ! Je l’ai eu ! Mon premier boulot ! Après plusieurs années d’études, à passer un nombre inimaginable d’examens, à faire des stages mal payés (quand ils sont rémunérés), à passer mes nuits à réviser, j’entre enfin dans la vie active !
    
    J’ai désormais 25 ans, après avoir posé mon CV et passé des entretiens dans plusieurs entreprises, l’une d’elles m’a rappelée pour me dire que j’avais le poste. Je ne vous cache pas combien j’étais contente de cette nouvelle, surtout qu’il s’agissait de l’entreprise qui me plaisait le plus.
    
    Mais je ne me suis pas présentée, je me nomme Sandra, je suis brune aux cheveux longs, des yeux marron, je mesure 1m60 et j’ai quelques taches de rousseur sur les joues. Mon physique n’a rien d’exceptionnel, j’ai des fesses qui apparemment plaisent beaucoup aux hommes, mes seins sont tout petits, ma peau est très blanche et j’ai des grains de beauté sur le corps. Niveau caractère, mes amies disent que je suis une personne très gentille sur qui on peut compter, mais en revanche je suis très timide. J’ai beaucoup de mal à me lâcher, je ne bois quasiment pas et pendant des années je ne suis pas sorti préférant me consacrer à mes études. Dans ma vie, je n’ai eu que trois petits copains, avec qui je ne suis jamais restée longtemps, car ils me trouvaient trop coincée dans la vie de tous les jours et au lit aussi.
    
    Je me prépare pour mon premier jour, j’enfile une ...
    ... chemise blanche et je mets une belle veste noire dessus, une jupe qui arrive aux genoux de la même couleur que la veste. Je me maquille un peu, me regarde dans le miroir et m’encourage :
    
    — Tu l’as eu Sandra ! Toutes ces années de galère ont payé ! Allez, respire, ça va bien se passer.
    
    Je pars de chez moi, après une vingtaine de minutes de marche j’arrive devant le siège de l’entreprise. C’est une entreprise qui se nomme Nextiaze, cette institution spécialisée dans l’électroménager haut de gamme. J’ai été recrutée pour m’occuper des ventes à l’international. Je reste quelques minutes devant le bâtiment, je le regarde fièrement avec un grand sourire et me remémore tout mon parcours.
    
    Je décide enfin à franchir la porte, je me dirige vers l’accueil où un homme d’une trentaine d’années est au téléphone. Il raccroche très vite et me dit :
    
    — Bonjour Mademoiselle, bienvenue chez Nextiaze, puis-je vous aider ?
    
    — Oui bonjour, je viens voir Madame Burtan, c’est mon premier jour ici, je viens d’avoir un poste dans votre entreprise.
    
    — Oui, vous devez être Sandra, Madame Burtan m’a dit qu’une nouvelle tête allait arriver aujourd’hui, je vais la prévenir.
    
    Pendant son appel, je vis son regard se poser sur moi, il me regardait de haut en bas avec un petit sourire. Je n’étais pas très à l’aise, je vous trouvais ça fort déplacé. Il raccrocha et m’annonça que la directrice allait arriver dans cinq minutes et que je pouvais m’asseoir sur les sièges en attendant. J’allais m’asseoir ...
«1234...»