1. Innocente Océane (4)


    Datte: 11/01/2022, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: esperluette

    ... soulève son appareil et essaie de me cadrer.
    
    — Ça ne vous dérange pas ?
    
    — Non, allez y, monsieur.
    
    — Pas de monsieur, appelle moi Robert, j’espère que ça na te dérange pas que je te tutoie ?
    
    — Non, non, pas de problème.
    
    — Place toi près du rosier grimpant, voilà.
    
    Il déclenche deux ou trois fois.
    
    — prends une rose entre tes doigts, sans te piquer bien sûr !
    
    — Oui, comme ça, penche un peu le tête, très bien.
    
    Il me montre l’écran, effectivement, la photo est belle.
    
    — On continue ? Tu es très photogénique.
    
    — Oui, pourquoi pas.
    
    Il prend des photos en pied, puis en buste.
    
    — Ça te dérangerait de déboutonner un peu ton chemisier ?
    
    — Non, pas du tout.
    
    J’enlève deux boutons et j’écarte un peu le col.
    
    — Comme ça ?
    
    — Mmmm ! Oui, c’est très joli.
    
    Comme ça il peut voir le haut de ma poitrine, je crois que je sais ou il veut en venir.
    
    — Tu peux l’ouvrir plus ?
    
    Je décide d’enlever tous les boutons de mon chemisier, mais je ne découvre pas mes seins, juste au ras des aréoles. Robert a les yeux brillants tandis qu’il mitraille et que je prends des poses de plus en plus suggestives. Je suis sûre qu’il voit mes seins sous le chemisier quand je me penche. Le salaud, il en profite !
    
    Mais il s’intéresse aussi à mes jambes quand il prend du recul et me prend en contre plongée. Je décide de l’allumer un peu en posant un pied sur une grosse pierre de son jardin. C’est à peu près sûr qu’il peut voir ma culotte. Il ne se prive pas de ...
    ... déclencher l’appareil qu’il approche du sol.
    
    — Ça vous plaît, Robert ?
    
    — Tu es sacrément sexy, ma belle, tu m’excites grave. Tu veux bien qu’on continue à l’intérieur ?
    
    Lui aussi il m’excite grave, je sens ma culotte s’humidifier.
    
    — D’accord, Robert.
    
    Quand nous montons le perron de le maison, j’en profite pour me pencher en montant les marches, je l’entends grogner et s’exclamer derrière moi pendant qu’il me mitraille le cul.
    
    Nous entrons dans son salon équipé de grands canapés en cuir.
    
    — Montre moi tes seins, Océane, ils ont l’air magnifiques.
    
    Je fais mine d’enlever mon chemisier.
    
    — Non, ne l’enlève pas maintenant, ouvre le simplement. Oh, la,la ! Qu’est ce qu’il sont beaux, j’ai envie de les embrasser.
    
    — Embrasse les alors !
    
    Il approche et pose ses lèvres sur mes seins, il les embrasse partout et il commence à sucer mes tétons, son pantalon a pris une sacrée déformation. Pendant qu’il me tète, j’enlève mon chemisier puis je lui presse la tête contre mes seins, ça me fait presque jouir.
    
    Il se relève et il me prend par la nuque pour m’embrasser, nous commençons à jouer avec nos langues, je lui tâte la bite à travers son pantalon, mais il se reprend.
    
    — Attends, j’ai encore quelques photos à faire, ma chérie.
    
    Il me fait prendre des positions érotiques en jouant de la position de mes jambes sous ma jupe. Enfin il vient m’enlever ma jupe, et ma culotte.
    
    Il me fait allonger sur le ventre, prenant des vues de ma croupe sous tous les angles, puis ...