1. Un plaisir partagé est un plaisir double (29)


    Datte: 10/01/2022, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: Chantalbob

    Un plaisir partagé est un plaisir double (29)
    
    Aujourd’hui, je suis bien décidée à suivre les conseils d’Azaan en m’exhibant sur la plage en public. J’en ai parlé à mon chéri de ce que nous devons faire pour que nous soyons remarqués pour être invités chez des libertins partouzeurs.
    
    « - Qu’est-ce que tu en penses chéri ? »
    
    « - Je ne sais pas trop, c’est plutôt à toi de me dire si tu es prête à t’offrir en spectacle devant tout se monde qui va te regarder. »
    
    « - Je veux bien essayer, mais je compte aussi sur toi pour me servir de garde du corps au cas où il faudrait remettre en place quelques hommes un peu trop entreprenants. »
    
    Nous sommes partis un peu tôt cette fois pour pouvoir avoir une place au beau milieu de la plage, il y avait déjà beaucoup de monde mais nous avons trouvé un emplacement pour poser nos quatre serviettes de plage. Il fallait déjà montrer que nous n’étions pas venus pour faire de la figuration. Aussi j’ai demandé à mon homme s’il voulait bien me passer de la crème solaire sur les fesses. Mon chéri à bien joué son rôle en écartant mes fesses pour me badigeonner le cul et l’intérieur de ma raie avec la crème solaire au monoï. Je me suis ensuite retournée et cette fois j’ai passé le flacon à André pour qu’il m’enduise les seins et le mont de vénus en lui écartant bien les cuisses pour qu’il m’en passe entre les lèvres. J’ai vu que j’avais attiré l’intention des couples qui nous entouraient en me faisant enduire le corps par des hommes ...
    ... différents.
    
    Pour le moment tout paraissait calme, c'était plus l'heure de la bronzette et de la sieste. Bien que tout le monde mate le sexe de ses voisins et voisines qui sont étalés au soleil. Bob avait devant lui une jolie femme avec vue sur sa foufoune qu'elle montrait sans aucun complexe en ignorant complètement mon compagnon qui n’arrêtait pas de lui mater l’abricot. Par contre son mari qui voyait que mon chéri avait les yeux braqués sur son entre jambe s’est mis à lui caresser la chatte en lui écartant les lèvres. ( La solidarité entre hommes existe bien.)
    
    Sur la plage tout le monde attendait 18 heures que le poste de police ferme pour passer à l'acte. Un long coup de sifflet était le signal pour commencer les festivités. Bob me chuchota quelques mots à l'oreille :
    
    « - J'ai vu que tu matais les trois hommes à côté de nous, est-ce que tu aimerais que je leur fasse signe pour qu'ils viennent s'occuper de toi ? »
    
    « - C'est vrai qu'ils me plaisent bien, on pourrait peut-être les inviter ce soir dans l'appartement pour que Annie en profite aussi ? » ( Solidarité entre femmes cette fois. )
    
    « - Je sais que tu as un faible pour les jeunes hommes, alors pourquoi ne veux-tu pas en profiter de suite ? Et c’est peut-être l’occasion pour toi d’attirer les regards. »
    
    « - Tu ne les trouves pas un peu jeunes pour qu’ils s’occupent de ta femme ? » Lui demanda André.
    
    « - Nous ne sommes pas au beau milieu de tous ces libertins pour qu’elle me fasse une crise de pudeur, surtout ...
«1234...7»