1. Ô


    Datte: 06/01/2022, Catégories: fh, fplusag, dispute, revede, Voyeur / Exhib / Nudisme caresses, intermast, Oral 69, pénétratio, Humour extraconj, Auteur: Domi Dupon

    ... La main qu’il avait posée haut dans le dos descendit jusqu’au bas des reins dans un tendre mouvement. L’incongruité de son geste lui apparut soudain. Il interrompit ce qu’il ne pouvait appeler autrement que caresse. Justement, il était un homme, pas un animal. Loin d’être un saint, Jeff avait donné quelques coups de canif dans le contrat nuptial, mais seulement des coups de queue, des coups d’un soir, jamais des coups de cœur. Surtout, il n’avait jamais couché, même du temps de son célibat, avec une femme mariée. Et Madeleine l’était ! Il se dit qu’il venait de mettre le pied (en l’occurrence plutôt la main) dans un sacré bourbier.
    
    Ils restèrent, ainsi enlacés, un long moment, n’osant ni parler ni bouger. Puis leurs regards se rencontrèrent. Jeff, une petite seconde crut que tout allait basculer, mais Madeleine se reprit. Elle se détacha doucement de lui.
    
    — Vous êtes vraiment trop gentil, Jean-François, murmura-t-elle d’une voix enrouée. Les orages me terrorisent.
    
    Pourtant ça continuait de pétarader de tous les côtés, mais elle lui souriait avec naturel, sans aucun malaise.
    
    — Jacky me traite de gamine peureuse et m’envoie c-h-i-e-r, comme dit ma petite nièce.
    — Oui, mais c’est votre mari. Moi, je pourrais presque être votre fils.
    
    Putain, il se serait baffé. Le roi des gaffes, il était. Il venait de la traiter de vieille alors qu’il l’aurait volontiers embrassée, voire même beaucoup plus. S’il avait voulu la mettre dans son lit (quoique ça, c’était déjà fait ...
    ... !), il venait de gâcher toutes ses chances. La réaction de Madeleine ne fut pas celle qu’il redoutait. Elle éclata d’un rire franc et joyeux. Il aimait ce rire qui le changeait du rire artificiel qu’affectionnait Mathilde. Elle était tellement jolie, tellement tout ça, quand elle riait ainsi. Il en oubliait son âge.
    
    — Ne prenez pas cet air de chien battu, je pourrais être votre mère. J’en ai l’âge et je le revendique. Sauf que je ne vous vois pas du tout comme mon fils, ajouta-t-elle en passant furtivement la main sur sa joue. Et je ne suis pas si vieille !
    
    La juxtaposition de ces deux affirmations et la caresse le troublèrent énormément. Mais déjà, elle pirouettait.
    
    — Je vais encore utiliser votre salle de bain ! Il faut que je me sèche et que je me change.
    
    Elle partit faisant tressauter les roulettes de sa valise sur les marches qui menaient à l’étage et dessinant ostensiblement des huit avec son postérieur.
    
    La journée promettait d’être intéressante. Et la nuit sans doute aussi. On ne peut vaincre sa destinée, régurgita-t-il d’une lointaine scolarité.
    
    #***************#
    
    Pour le déjeuner, afin de profiter d’un peu de clarté, ils s’étaient installés dans la véranda. L’intérieur du chalet baignait dans une lumière crépusculaire. Ils avaient cuisiné à borgnon* comme on dit dans la région lyonnaise. Protégée par le poncho de pluie et les pieds nageant dans les bottes en caoutchouc qu’il lui avait prêtées, Madeleine avait fait un rapide aller-retour chez elle ...
«1234...15»