1. Découverte de soi (1)


    Datte: 24/12/2021, Catégories: Transexuels Auteur: Cxbng

    39 ans. Les histoires d’une vie se superposent, s’entremêlent, nous égarent et nous ramènent finalement à l’acceptation de soi, malgré soi. Il est 07h00, je me lève, nu, file dans ma douche, allume mon téléphone et m’exhibe devant des males inconnus qui se masturbent en me regardant. Crument. Sans fard. Cela m’excite, ou plutôt je ne peux m’empêcher d’agir ainsi. Je leur montre ma chatte bien lisse. Je m’enfonce des doigts facilement, fait pointer mes tétons. Mon plaisir est de les voir jouir, j’imagine être leur petite chose, leur obéir. Comment en suis-je arrivé là ? Certes dès mon plus jeune âge, j’appréciais les sous-vêtements féminins, cela m’excitait au plus haut point. Je m’enfonçais régulièrement des objets en moi, assez volumineux même mais cela ne présageait pas pour moi de telles pulsions. Je me disais qu’aimer porter des culottes représentaient seulement l’adoration que je portais au sexe féminin, rien de plus.
    
    Je pars au bureau, avec un joli petit string en dentelle, des bas et un soutien-gorge sans armature sous ma chemise. J’adore cette sensation de me sentir chienne, la dentelle, le nylon qui gaine mes jambes. Dans le métro, je me surprends à regarder les entrejambes masculins. Je dandine du cul dans la rue. Dès que je m’installe à mon bureau, je file sur un tchat trouver quelqu’un à qui me montrer, exécuter sans réfléchir les plus farfelues des demandes. Une fois une jeune ma femme m’a demandé d’aller aux toilettes, de danser en petite tenue, avec 5 ...
    ... stylos dans les fesses, puis de jouir sur mon pied et de lécher mon jus à l’aide des stylos sortant de mon orifice. Je ne la connaissais pas depuis plus de 10 minutes. A chaque fois je vais un peu plus loin, je me découvre à travers l’autre, l’inconnu.
    
    Cela a commencé à basculer il y a un peu plus d’un an. Par une plaisanterie . Mais au fond, il y avait des envies enfouies. Avec mon amie, je lui ai dit de prendre le contrôle, à distance. Elle a bien sur accepté, je connaissais sa perversité. Je n’imaginais pas où cela m’emmènerait. « Inscris toi sur G. et mets une photo de toi hot ». Après quelques minutes, les demandes commençaient à arriver. « Envoie-moi les prints des mecs, je vais te choisir ton mâle ». J’en riais mais jouais le jeu, j’attendais même impatiemment la suite. Elle m’a choisit un mec bien membré, de 1m 90, bien costaud puis m’a dit « je veux que tu le chauffes et le fasses venir chez toi, tu vas le masturber ». Au fond de moi, je crois que j’attendais cette demande même si je ne m’en sentais pas du tout capable. Elle pilotait mes phrases. « Dis lui que tu es novice, que tu veux tester », « envoie lui une photo de tes fesses ouvertes », « montre lui ton visage », « sors ta langue », « fais lui une vidéo de toi avec tes doigts enfoncés » , « donne lui ton adresse ». A chaque fois que j’hésitais, elle avait l’habileté de me guider avec bienveillance. « Fais le, tu vas voir, tu vas aimer, laisse toi aller, oui tu es belle, tu es désirable pour les hommes aussi, ...
«12»