1. Le cocu philosophe


    Datte: 02/12/2021, Catégories: fhhh, grp, cocus, nympho, grossexe, vengeance, Oral pénétratio, Partouze / Groupe yeuxbandés, nostalgie, Humour extraconj, Auteur: Jimmychou

    ... Samia, la jolie brune de la comptabilité. Quand elle a commencé à me faire du rentre-dedans, je n’ai pas résisté bien longtemps à ses rondeurs appétissantes si bien mises en valeur dans ses tenues suggestives et sa lingerie affriolante.
    
    Ce qui est particulièrement cocasse, c’est que Charlotte profita de la première nuit que je passai avec Samia pour aller se faire sauter par son bellâtre. Un étrange concours de circonstances. Le mari de Samia avait dû partir en urgence dans sa famille au Maroc, et j’en avais profité pour attirer sa chère épouse dans un hôtel discret de la périphérie. J’avais simplement expliqué à Charlotte que je devais dépanner en urgence un client situé à une centaine de kilomètres de notre domicile et que je dormirais sur place.
    
    J’étais particulièrement ravi de la nuit partagée avec Samia, car j’avais enfin pu explorer la chatte incandescente de ma jolie comptable alors qu’elle ne m’avait jusqu’alors accueilli que dans sa bouche délicieuse et dans son fondement dont l’alésage augurait d’une utilisation plutôt intensive.
    
    Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile chez une musulmane respectable de concilier un tempérament de feu et le souhait de garder son petit trésor pour son mari.
    
    Je compris plus tard qu’en me permettant de la baiser, Samia m’avait fait plonger dans l’adultère. Comme si elle avait considéré jusque là notre relation comme un simple flirt un peu poussé.
    
    OxO
    
    Restait à savoir ce que j’allais faire après les révélations de ...
    ... Philippe. J’aurais pu m’écraser et laisser Charlotte s’envoyer en l’air avec David et ses potes quand son cul la chauffait un peu trop. Mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser que ce comportement manquait singulièrement de panache.
    
    Comme je connaissais désormais la profession de David et son employeur, j’avais donc décidé de m’amuser un peu. J’avais ainsi contacté la société du chaud lapin en me faisant passer pour un prospect et avais réussi à obtenir un rendez-vous avec l’amant de ma femme quelques jours plus tard.
    
    Quelle ne fut pas ma surprise d’apercevoir brièvement Elsa, la meilleure copine de Charlotte, empruntant un couloir du bâtiment alors que je poireautais à l’accueil du grand immeuble ! D’un coup, tout devint limpide dans mon esprit. Je venais enfin de comprendre ce qui, deux mois plus tôt, avait amené mon épouse à regagner notre domicile complètement déchirée après une nuit soi-disant passée à cuver chez son amie.
    
    Sans aucun doute, les deux salopes avaient picolé plus que de raison, mais il était évident que ça ne les avait pas empêchés de se faire tringler toute la nuit par David et ses potes.
    
    Ayant dès le début considéré Elsa comme une relation toxique de Charlotte, j’avais toujours fait en sorte de la croiser le moins possible et ne voulais surtout pas qu’elle me voie traîner sur son lieu de travail de peur qu’elle lui en parle, ce qui aurait immanquablement fait foirer mon projet de vengeance.
    
    Comme avait l’habitude de dire mon oncle Pierre ...
«1234...7»