1. Suceuse d'autoroute (1)


    Datte: 24/11/2021, Catégories: Erotique, Auteur: marcus83

    ... tout ton foutre chaud et gluant oh oui.
    
    Puis elle reprend sa fellation, je sens mon foutre se préparer dans mes couilles, je lui donne des coups de reins pour enfoncer encore plus ma queue dans sa bouche.
    
    On approche du péage et je lui dis
    
    — Encore deux kilomètres, vas-y tu vas y arriver.
    
    Je lui enfonce mon doigt profondément dans son cul, elle sait que c’est le signal, que sa bouche va se remplir.
    
    Ça monte, je retire mon doigt de son cul pour appuyer plus fort sur sa tête pour qu’elle me prenne au plus profond de sa gorge !!!!
    
    Voilà je gicle, mon foutre gicle, elle serre ses lèvres très fortement autour de ma queue pour ne laisser échapper aucune goutte.
    
    — Voilà, prends mon jus, avale avale.
    
    C’est ce qu’elle fait, elle aspire, elle boit
    
    — Nettoie toute ma queue, mon gland, mes couilles.
    
    Ce qu’elle fait avec application, aspirant, léchant avec sa langue tout autour du gland de la hampe même sur mes couilles, et si elle a laissé échapper du foutre sur mon pantalon, elle va le récupérer avec sa langue.
    
    Hummmmmm nous rions, nous arrivons bientôt au péage, nous choisissons un péage avec une opératrice ou un opérateur s’il y en a encore. Marie me sourit, elle me montre sa bouche ...
    ... encore pleine de mon foutre
    
    — Garde-le encore en bouche, lui dis-je, tu avaleras après le péage.
    
    — Oui mon chéri, tu es vraiment très vicieux, me dit-elle.
    
    — Oh oui et j’adore cela.
    
    La voiture sent le sperme, j’ouvre la fenêtre pour payer pendant que Marie ouvre sa bouche pleine de mon foutre, certains opérateurs s’aperçoivent que sa bouche est bizarre, il se doute bien de ce qu’il s’est passé avant le péage.
    
    Voilà, le péage passé, je dis à Marie
    
    — C’est bon ma chérie, avale mon foutre et montre-le-moi.
    
    — Oui mon chéri regarde comme je t’aime.
    
    Je la regarde, elle dépose mon foutre dans le creux de sa main puis avec sa langue, elle vient le reprendre en bouche et lèche bien sa main qu’elle me fait sentir pour me prouver qu’elle a bien tout nettoyé. Elle rit, heureuse de m’avoir bien fait jouir, elle rajuste sa jupe ou son pantalon. Je lui tends mon doigt qui a pénétré son cul.
    
    — Nettoie aussi mon doigt.
    
    Ce qu’elle fait aussitôt.
    
    — Ma chérie, tu es une sacrée salope, mais je t’aime comme tu es.
    
    Nous finissons par un baiser coquin et rapide !!! Parfois, nous faisons l’aller-retour dans l’après-midi alors au retour souvent elle me reprend en bouche pour me vider totalement. 
«12»