1. Lætitia, femme délaissée (2)


    Datte: 24/11/2021, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: Quinto93

    ... me suivre… Et si le petit le veut, on a des coloriages ici. Il peut rester avec mon collègue.
    
    — Oui, ce serait parfait. Répond-elle.
    
    — Damien, on te laisse le petit, tu t’en occupes bien pendant que je m’occupe de madame…
    
    Dégoûté d’être mis de côté, celui-ci il se retrouve avec le mioche. Il les regarde s’en aller tandis que Daniel passe sa main sur le bas du dos de la jeune blonde, il lui semble même que sa main effleure son divin popotin … Il reste là, rageant de voir ce gamin colorier alors que c’est lui qui devrait vendre cette voiture…
    
    Cela fait une dizaine de minutes qu’ils sont partis et Damien trouve cela louche.
    
    ’Avec moi, elle aurait craqué sur cette voiture en deux minutes !’ se dit-il avant de décider d’aller voir ce qu’il se passe, laissant l’enfant seul.
    
    Quand il arrive à l’arrière de la concession où se trouve la jolie Mercedes qu’il avait mis de côté, il voit Daniel sur le siège conducteur, mais pas de traces de la blonde.
    
    Ah si, elle est là. Quand il se rapproche discrètement, il voit une tête monter et descendre. C’est pas possible ! Il n’y croit pas. Elle suce sa bite ! Daniel a enroulé sa longue chevelure blonde autour de sa poigne et lui fait reluire son sexe.
    
    La mère de famille sexy semble apprécier l’en-cas. Il remarque que son formateur est bien membré, avec une belle queue longue et bien épaisse. Elle déforme même un peu les joues de cette salope de mère. Quand elle retire la bite pour lui lécher le bout du gland en lui ...
    ... caressant les couilles, il peut voir qu’elle mesure dans les vingt centimètres.
    
    Des phrases stupides se succèdent dans son esprit : ‘c’est moi qui aurais dû vendre cette voiture à cette femme !’, ‘c’est moi qui aurais dû avoir une grosse bite’, ‘c’est moi qui aurais dû me faire sucer par cette blonde !’.
    
    Il ne pense à aucun moment à sa femme, ce qui démontre à quel point il est pathétique.
    
    Dans la voiture, la blonde embrasse goulument Daniel et s’empale sur la queue de son vendeur de voiture. Elle remue et se tortille, en gémissant. Les vitres fermées, il ne peut pas entendre mais il le voit à leurs bouches ouvertes et aux expressions de leurs visages. Ces deux-là prennent leurs pieds. Daniel sort ses seins en forme de poire, mous et tombants, et s’en occupe dignement pendant que la jeune femme continue de se démener sur lui.
    
    Émilie, embrasse ensuite Daniel, et lui susurre quelque chose. Ce dernier lui mordille le bout des seins en remontant sa robe pour enfin dévoiler son gros cul, mais sublime. Il le caresse, le malaxe, le claque, jusqu’à ce que cette cliente jouisse en s’écrasant sur la queue de Daniel, criant son plaisir, sa tête renversée en arrière, le corps tendu.
    
    Ils se séparent et elle sort de la voiture, suivie par son nouvel amant.
    
    Damien se cache pour ne pas être vu et voit la blonde, robe relevée, placer son ventre sur le capot et soulever son gros cul pour se faire prendre en levrette. Monsieur le vendeur de voiture, qui bande toujours, ne se fait ...
«1234...»