1. La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N°1449)


    Datte: 24/11/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: MAITREDOMINO

    ... soumis avec un dildo (gode) qui écarterai encore les chairs anales du soumis, c'est à dire qui aller entrer bien profond et lui élargirai encore plus le cul... Et puis cette première punition devait conditionner le soumis à l'obéissance absolue, c'est à dire ne plus se branler s’il n’y était pas autorisé. Pour cela la cravache était l'instrument parfait, et Monsieur le Marquis était passé Maitre dans la maitrise de cet objet. Une fois arrivé dans cette chambre, le Majordome prépara Olivier. Pour cela, il fut attaché à une croix de Saint-André où trônait en son milieu un énorme phallus de bonne taille fixé semi horizontalement, plutôt en position oblique, comme un sexe d’homme en érection. Olivier comprit à cet instant comment il allait être positionné. En effet, Walter lui exigea de s’empaler sur ce phallus aux proportions assez impressionnantes… Lope Olivier s'approcha de la croix, se retourna pour positionner son séant en direction du sexe factice, et ses fesses cherchèrent le contact du dildo. Il sentait l'objet glisser le long de son sillon fessier et il n'avait plus qu'à ce reculer un peu plus tout en se relevant pour que le gode vienne au contact de son trou. Le gland artificiel était plus très loin de son anus, et c'est avec un mouvement en arrière de bassin qu'Olivier se trouva en position d'être sodomisé sur place. Il s'enfonça sur l'objet et d'une voix plaintive, il ne put réprimer un :
    
    - Aie !
    
    Une pénétration à sec par un objet c'est toujours douloureux, ...
    ... surtout de cette taille. Lope Olivier s'aperçut qu'il était sur la pointe des pieds, l'objet l'avait déjà pénétré environ de 5 cm. Le soumis commença à haleter via l'effort considérable à fournir avec les jambes écartées sur la pointe des pieds, cela n'allait pas durer longtemps. En effet au bout d'un instant, il commença à se tétaniser. Ce qui devait arriver arriva, Olivier se laissa choir, là c'est une plainte qui l'accompagna :
    
    - Aiiiiie eufhhh...
    
    Le stagiaire soumis venait d'être pris jusqu'à la garde par ce phallus en plastique. Le Majordome s'approcha :
    
    - Voilà comment une petite lope va souffrir et ainsi subir sa punition : Bien prise, chaque fois que tu bougeras, tu sentiras au plus profond de toi ce sexe factice s'emparer de toi. Soit courageux, tu mérites amplement cette punition. On ne tâche pas les draps de Monsieur le Marquis et surtout on ne lui ment pas, mais pour ça, tu auras une autre punition, comme te l’a dit le Maître. Oui, Monsieur le Marquis est le Maître qui te soumet, ne l’oublie jamais… Et ne t’avise pas à penser qu’Il est ‘ton Maître’, car Il ne t’appartient pas, c’est l’inverse… Maintenant, tu devras répondre à toutes Ses Exigences dans une obéissance la plus stricte, même ce qu’il t’exige ne te plait pas, tu dois obéir à tout ce qu’il t’exigera…. Tu comprends ce que je te dis, la pute ?
    
    Lope Olivier acquiesça de la tête, tout en disant d’une voix claire et nette :
    
    - Oui Monsieur Walter, j’ai compris. J’obéirai à tout ce qui sera exigé ...