1. Don Juan féminin (7)


    Datte: 24/11/2021, Catégories: Lesbienne Auteur: Faunus

    Elles avaient marché d’un pas léger, tout au long de ce trajet relativement court Gaëlle avait eu le sentiment de revenir des années en arrière quand elle se promenait avec une amie de faculté. Heureuse et insouciante c’était ce qu’elle ressentait quand enfin elle déverrouilla la porte d’entrée. Après s’être effacée devant son amie, en souriant, elle l’invita à passer la première.
    
    — Je ne sais pas pour toi, mais chaque fois que je suis entrée dans ta maison j’ai eu la sensation de pénétrer dans un cocon protecteur et bien douillet.
    
    — Ha ha ha ! Tu n’imagines pas à quel point cela me fait plaisir. J’ai eu cette sensation dès ma première visite. C’était comme si cette maison centenaire m’avait ouvert les bras. Cela te semblera peut-être idiot, mais j’adore cette maison, j’ai l’impression.... , amoureuse, c’est un peu exagéré.
    
    — Hum, je te trouve encore plus belle, tu rayonnes et tes yeux pétillent. Ceci dit, j’ai chaud, j’ai soif et j’ai une sérieuse envie de faire pipi.
    
    — Hi hi ! Tu connais le chemin et cette fois essaie de ne pas jouer les acrobates. Je n’ai pas eu le loisir de me réapprovisionner à la pharmacie de l’horloge.
    
    Gaëlle ne put s’empêcher de rire quand elle vit Morgane partir en courant vers l’escalier. En chantonnant, elle se dirigea vers la cuisine pour préparer des boissons fraîches. Quelques minutes plus tard, les deux femmes s’étaient installées sur le sofa dans le salon. En voyant les doigts de Morgane s’agiter sur le verre du téléphone, ...
    ... Gaëlle vérifiait qu’elle était vraiment une béotienne en la matière.
    
    — J’ai l’impression que tu es née avec ce machin greffé au bout de tes doigts.
    
    La jeune femme quittant du regard le clavier virtuel la regarda en souriant. Puis redevenant sérieuse ouvrit l’application pour faire apparaître les photos volées. Assise contre la jeune femme Gaëlle, put voir l’ensemble des clichés pris la veille. Elle ressentit une sensation mitigée de se voir dans cette situation. Elle avait l’impression d’être une voyeuse dotée du don d’ubiquité. Elle ne savait pas trop qu’elle devait en penser. Surprise, elle l’était, fâchée, elle ne pouvait le dire, elle essayait de comprendre. Ce qu’elle découvrait, c’était les possibilités offertes par ce téléphone. L’image pouvait être agrandie sans perte de qualité.
    
    — Bon ! Ma belle, tu as réussi à me surprendre faisant pipi dans la rue. Toutes tes images sont réussies, je me suis vue dans une position pour le moins inhabituelle. Et je me pose, je te pose une question légitime ; pourquoi as-tu fait ça ?
    
    — Je me doutais que tu le prendrais mal. Je t’en aurais parlé même si tu n’avais pas abordé le sujet.
    
    — Non, je ne suis pas en colère, j’aimerais savoir, c’est tout.
    
    — Je ne sais pas vraiment ce qui m’a pris, je me suis dit que peut-être tu ne voudrais plus me voir. J’ai voulu avoir des souvenirs tangibles, la mémoire ne me suffisait pas.
    
    — D’accord, d’accord, le texto avec la photo c’était pourquoi ?
    
    — Heu ! j’étais un peu énervée, je ...
«1234»