1. La transformation de Matthieu et Jade (7)


    Datte: 20/11/2021, Catégories: Hétéro Auteur: emln78

    Il est nécessaire d’avoir au moins lu le début du premier chapitre pour comprendre correctement l’intrigue
    
    Le lendemain arriva vite, et sur les coups de 11h, Jade dit :
    
    — Prépare-toi, on va aller boire un verre, ne t’habille pas trop il fait super chaud.
    
    — Pas de problème, j’arrive.
    
    Quelques minutes plus tard, Matthieu rejoignit Jade dans l’entrée. Il avait un chemisier blanc sans soutien-gorge avec une minijupe et une culotte bleu clair. Jade avait un short en toile et un t-shirt gris banal avec un sac à dos. Alors qu’il s’apprêtait à sortir, Jade l’arrêta :
    
    — Attends, il te manque quelque chose. Et sur ces mots, elle sortit l’œuf vibrant et la télécommande.
    
    — T’es pas sérieuse, je vais pas dehors avec ça ? répondit Matthieu interloqué.
    
    — Oh que si, et tu vas même le mettre maintenant, et si tu es sage, tu auras le droit à ce qu’il y a dans le sac.
    
    Matthieu grommela, puis remonta sa minijupe, écarta sa culotte et fit rentrer doucement l’œuf dans son vagin. Jade activa une fois la télécommande pour vérifier que tout fonctionnait, et Matthieu gémit de plaisir. Il ne fallut pas longtemps pour que l’œuf se sente à l’aise dans l’humidité naissante du vagin.
    
    Une fois prête, les deux amis sortirent de la maison, et quand la porte claqua, Jade se sentit très humide et excité. Elle regarda son corps et remarqua :
    
    — Eh, mais on est de retour dans nos corps !
    
    — Oui enfin, ça fait bizarre.
    
    — En fait il fallait juste que l’on sorte tous les deux ...
    ... dehors en même temps.
    
    — Sûrement, mais est-ce qu’on va quand même prendre un verre ? dit Matthieu avec un air vengeur, et pour ponctuer sa phrase il activa la télécommande.
    
    — MmmMMMmh, gémit Jade, je sais pas si c’est raisonnable, mais j’en ai tellement envie.
    
    — Aller en route alors.
    
    Jade était très excité par la situation, le jouet dans son vagin vibrait par à-coups. Elle avait l’impression que toute la rue la regardait se cambrer de temps en temps. Son chemisier était à moitié ouvert, et ne cachait que légèrement sa poitrine laissée libre. La jupe courte abritait sa culotte bleue, mais Jade avait l’impression que tout le monde la voyait.
    
    — Allons dans ce bar, dit Matthieu, qui tenait la télécommande du jouet.
    
    — Oui, j’en peux plus de marcher sous cette chaleur, lui répondit Jade qui se retenait de gémir.
    
    La serveuse au comptoir était jeune avec de jolies formes, elle était grande, brune avec un chemisier et une jupe noire.
    
    — Bonjour, dit Matthieu avec le sourire, on prendra deux cocas s’il vous plaît.
    
    — Bien sûr, installez-vous où vous voulez, j’arrive, dit la serveuse joviale.
    
    — Allons là-bas sur la terrasse, dit Jade, on est à côté de la rue, mais les jardinières de bambou nous cachent.
    
    — C’est parti, et comme pour pointer son approbation, Matthieu envoya une vibration au maximum, ce qui fit pousser un soupir à Jade.
    
    Assis sur des chaises de jardin et sous un parasol, seuls les bambous les cachaient vaguement des passants qui se baladaient ...
«1234»