1. La remplaçante mon premier amour. (1)


    Datte: 13/10/2021, Catégories: Première fois Auteur: Trekkie

    ... parce qu'elle a depuis le début de la journée remarqué que son entre-jambe présentait une protubérance, certes pas énorme, mais bel et bien présente. Il mérite un petit encouragement se dit-elle ! Et alors qu'il est accroupi pour fixer les pieds des tableaux de présentation, elle vient devant lu prétextant l'aider en les soutenant. Elle en profite pour écarter les cuisses juste devant son visage. Il en perd ses moyens et la vis qu'il a en main roule au loin.
    
    « Ne bouge pas je vais la ramasser » Dit-elle.
    
    Elle se retourne et se penche en avant. C'est maintenant ses fesses qu'il voit de près et la tension exercée par le mouvement de Fanny tend le tissu de son short qui enveloppe non seulement ses jolies fesses, mais aussi s'enfonce légèrement marquant la fente de son sexe. Elle se relève et lui tend sa vis lui offrant ainsi une vue directe sur sa poitrine.
    
    Marc ne sait plus où regarder, il se sent rougir, mais aussi bander et baissant le regard sur son entrejambe il ne peut que constater que la légère protubérance est devenu une véritable bosse.
    
    Il referme les jambes espérant la dissimuler, mais au lieu de cela, non seulement il l'accentue. Mais aussi, il perd l'équilibre et en tombant fait chuter Fanny. Ils sont tous les deux au sol. Fanny sur les fesses et Marc la tête enfoncée entre ses cuisses. D'un bond, il se redresse et bafouille des excuses incompréhensibles.
    
    « Ça va, ne t'inquiète pas, tu ne l'as pas fait exprès ! »
    
    Il lui tend la main pour ...
    ... l'aider à se relever et ne mesurant pas sa force, elle vient se plaquer sur lui. Une fraction de seconde, il ne se passe rien, mais au contact de ce corps musclé et de cette bosse si excitante, elle tend colle ses lèvres sur les siennes. Il est surpris, mais n'offre aucune résistance quand il sent la langue de Fanny essayer de se frayer un passage. Ils s'embrassent, lui les mains dans son dos la serrant contre son corps, elle les mains pressant sa tête contre la sienne. Cet instant semble durer une éternité, ils sont tous les deux dans un autre monde. À bout de souffle, ils se séparent, les yeux remplis d’étincelles, ils se regardent se demandant ce qui vient de se passer et qui va se passer ?
    
    « Je suis désolée, je n'aurais pas dû ! »
    
    « Non, c'est de ma faute, excuse-moi ! »
    
    Un long silence, un ange passe. Ils se regardent avec une foule de choses qui leur passe dans la tête.
    
    Elle, se sent attirée par lui, mais est tiraillée par sa situation de professeure. Mais son corps aussi s'exprime, ses seins son dressés, ses tétons durs et son sexe mouille tellement que le tissu de son string et son short ne sont pas suffisant pour empêcher l'expression de son excitation couler le long de ses cuisses.
    
    Lui, est submergé par le contact du corps de cette femme qu'il rêve de toucher depuis si longtemps. Son sexe se tord de plus en plus emprisonné dans son carquois de tissu. Il voudra glisser ses mains sur ses fesses, tendrement les malaxer, il voudra qu'elle lui tende à nouveau ...
«1...345...»